Le Ministre d’Etat par intérim Jean Ogassapian a indiqué, devant les sympathisants de la coalition sortante du 14 Mars à l’occasion d’un déplacement à Los Angeles aux USA, que cette dernière fera aucun compromis sur le tribunal spécial pour le Liban, avant de souligner, l’attachement de l’ancienne majorité, aux principes et aux constances des piliers de l’État.

 » Six ans après l’assassinat du premier ministre martyr Rafic Hariri, symbole de l’indépendance du Liban et sa libération de l’époque du mandat, nous continuons à renforcer l’indépendance et refuser le retour à l’époque du mandat », a déclaré Jean Ogassapian avant de poursuivre, accusant « les campagnes d’altérations » visant à changer l’identité du Liban et transformer le pays des cèdres de la Liberté, de la souveraineté et de l’indépendance en un Liban de « Wilayat El-Fakih ».

Abordant la question des révolutions dans différents pays arabes, il a indiqué que la révolution du 14 Mars 2005 a pavé la voie à ces mouvements, indiquant que cette dernière se poursuit, les jeunes libanais continuant à hisser les slogans pour renforcer les principes nationaux.

Jean Ogassapian a dénoncé « les armes illégitimes », désignant celles aux mains de la Résistance, surnom de la branche militaire du Hezbollah, accusé « de changer la volonté de la population libanaise exprimée lors des élections parlementaires », avant de souligner l’importance des accords de Taëf dans la préservation des équilibres internes entre les différentes communautés et du TSL.

Comments are closed.