L’explosion d’un chauffe eau dans un immeuble situé dans la rue Fatima al Halabi a provoqué les craintes de la population de Tripoli (Nord Liban) qui ont cru à un attentat, a indiqué une dépêche de l’Agence Nationale d’Information. L’armée libanaise s’est rapidement déployée sur les lieux. Aucun blessé n’est à déplorer.

La ville de Tripoli est régulièrement témointe de scènes de violences entre quartiers sunnites de Bab el Tabanneh, proche du Courant Al Moustakbal de l’ancien premier ministre Saad Hariri et quartiers allaouites de Jabal Mohsen, pro-opposition.