“,.. comme le signale Aristote, « la connaissance d’une maison n’appartient pas seulement à celui qui l’a construite ; mais meilleur juge encore sera celui qui l’utilise (…) » [50]. Autrement dit, la politique n’est pas un art comme la médecine qui nécessite que l’on soit d’abord attentif à la compétence ; elle se compare plus à l’art du cuisinier ou de l’architecte, où le point de vue de l’utilisateur prévaut sur celui du producteur [51]. La nomination des magistrats – plus précisément des Archai – relève en conséquence de l’Ecclésia. La compétence individuelle est réinvestie dans le champ pratique après délibération commune.”
CAIRN, Info. La démocratie directe athénienne
Gaëlle Demelemestre, Dans Cités 2010/4 (n° 44), pages 137 à 158. 

Mr Sauvequinepeu s’occupe d’un espace d’apprentissage spécifique pour adultes en quête de hautes fonctions. Ce type d’évaluation et de formation a été inauguré par une équipe internationale de terriens des quatre coins du monde.

Ils vont tester et aiguiser le bon sens  pragmatique de hautes personnalités afin qu’elles puissent conduire les solutions effectives sans se laisser distraire par des contextes conditionnels, complexes ou extrêmes. L’objectif principal est de sélectionner ceux qui résistent au mieux à toute forme de corruption. Il s’agira de vérifier s’ils possèdent la subtilité de l’observation, l’avis sans le préjugé, la juste écoute, l’ambition des actes cohérents et le souci du non-dit bienveillant.

La note finale indiquera les qualificatifs nécessaires à des postes d’État . Le bagage théorique ne fait partie de ces épreuves. Les urgences dues à tant de mauvaises directions internationales ne laissent place qu’à la maîtrise de la bonne pratique.

Un seul pré-requis, le nom et le prénom devront être cités sans ambage. Il est trop risqué pour cette institution de mettre au silence des échecs confirmés dans une planète en péril. Pour ceux qui réussiront à prendre en charge une responsabilité publique ou privée il n’y aura aucune félicitation à part la reconnaissance d’une formation à suivre tous les ans pour confirmer la qualité des rapports en tout service humain. 

On a souvent tendance à associer la vie avec ce qui bouge et la mort avec l’inertie , surtout quand le cœur ne bat que physiquement, sans âme. Devrait-on attendre la résurrection de grands philosophes, grecs et arabes, pour que la cour des sages reprenne ses assises ou va t-on interdire la norme des revenchards au pouvoir ? 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.