Le Legatum Institute a classé le Liban à la 105ème place sur 167 en terme de prospérité. Il ne figure également plus qu’à la 10ème place sur les 19 pays arabes pris en compte.

Par rapport à 2019, le pays des cèdres cède encore une place.

Ce classement prend en compte 294 facteurs différents comme la qualité de l’économie, la gouvernance publique, l’éducation, la santé, la sécurité, la liberté personnelle mais également l’accès aux marchés, l’infrastructure, les conditions pour les entreprises ou encore plus basiquement, les conditions de vie.

La moyenne du Liban qui est estimée à 53.4 points est en-dessous de la moyenne mondiale, située à 57.5 points mais reste au-dessus de la moyenne régionale à 51.2 points.

Parmi les principaux points noirs du rapport qui concernent pratiquement tous le fonctionnement même de l’état, la qualité de l’économie où le Liban n’est classé qu’à la 157ème place, la sécurité ou encore la gouvernance. Le Pays des Cèdres est en-dessous des moyennes sur la liberté personnelle.

The-2020-Legatum-Prosperity-Index

Pour rappel, la liberté économique du Liban a été fortement impactée par les mesures de contrôle des capitaux unilatéralement décidées par l’association des Banques du Liban en novembre 2019, suite à une pénurie de devises étrangères qui avait débuté en mai de cette même année.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն