Un ressortissant libanais, identifié comme Adnan Yassine, propriétaire d’Arabica TV et président du club de football libanais Bourj FC, a eu la malencontreuse expérience de retrouver sa Lamborghini HURACAN dépouillée de ses jantes et disques de freins, posée sur des blocs dans la localité de Gyfada, une banlieue chic, proche d’Athènes. Problème, les pièces détachées coutent à elles-toutes seules 40 000 euros, une somme que ne peut évidemment rembourser son assurance libanaise après l’instauration d’un contrôle informel des capitaux, indique le site AutoPlus.

Pour rappel, au début de la crise, de nombreux libanais ont acheté des voitures de luxe qu’ils ont ensuite convoyé à l’étranger pour tenter de sortir les fonds qui étaient gelés au sein des établissements bancaires considérés comme défaillants.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.

Un commentaire?