Publicité
Home L'Actualité du Liban Politique Je n’ai pas trahi Saad Hariri (Fouad Saniora)

Je n’ai pas trahi Saad Hariri (Fouad Saniora)

L'ancien Premier Ministre Fouad Saniora
L'ancien Premier Ministre Fouad Saniora

L’ancien premier ministre Fouad Saniora a réfuté les accusations selon lesquelles il aurait trahi Saad Hariri en décidant de s’impliquer dans les élections législatives du 15 mai prochain sans toutefois se présenter lui-même.

S’exprimant sur les ondes de la MTV Lebanon, Fouad Saniora s’est ainsi déclaré aux côtés de Saad Hariri dès son retour sur la scène locale.

“L’ex-Premièr ministre Hariri a son symbolisme et est aimé par le peuple, mais il n’a pas dit aux Libanais de ne pas voter”, rappelle Fouad Saniora avant d’appeler les libanais à se rendre dans les bureaux de vote, allusion aussi aux rumeurs d’une possible forte abstention de la communauté sunnite.

Un boycott, a expliqué Fouad Saniora, pourrait permettre à de nouveaux députés d’usurper l’opinion des résidents de Beyrouth et des Libanais et permettrait au Hezbollah et à ses alliés de remplacer les forces souveraines, avant d’accuser le mouvement chiite d’avoir remplacé l’état.

Revenant sur son alliance avec les Forces Libanaises à l’instigation de l’ambassade saoudienne, Fouad Saniora a mis en cause la loi électorale qui obligerait selon lui, à forger de telles alliances considérées comme contre nature pour beaucoup de sunnites. Il a cependant reconnu être en accord avec les Forces Libanaises sur certains sujets avant de s’en prendre aux propos du secrétaire général du Hezbollah l’accusant d’avoir tourné les armes du mouvement du mouvement chiite contre les libanais.

Exit mobile version