Une délégation de parents d’élèves étudiant à l’étranger s’est rendue auprès de la Présidence de la République pour dénoncer, une nouvelle fois le non-respect par les banques locales, de la législation qui a pourtant institué un dollar étudiant.

Ils ont ainsi estimé que le retard pris par les banques afin de régler le problème de scolarité pourrait amener à l’exclusion d’un certain nombre d’entre eux de leurs établissements. Aussi, face à ce problème, certains souhaiteraient obtenir la somme de 5 000 USD au taux de 2500 LL/USD.

Aussi les banques libanaises n’auraient transféré que 300 à 500 dollars par personne sur les 10 000 USD nécessaires pour certains.

Le Président de la République, le général Michel Aoun, a indiqué pour sa part, chercher une solution rapide en vue de faire appliquer la législation actuelle.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն