Publicité
Home L'Actualité du Liban Les réfugiés syriens accusés d’avoir privé les libanais de 400 000 paquets...

Les réfugiés syriens accusés d’avoir privé les libanais de 400 000 paquets de pain par jour

syrian paper money
Photo by Abdul Muin Humus on Pexels.com

Certaines sources médiatiques accusent les réfugiés syriens d’avoir privés les ressortissants libanais de 400 000 paquets de pain par jour, ce à quoi s’ajoute le fait qu’ils consommeraient 350 mégawatts d’électricité, 130 millions de litres d’eau, auraient écarté les Libanais de 100 000 emplois, transféré 65 millions de dollars par mois à l’étranger, tout en obtenant une aide financière de la part des Nations Unies ou encore une aide médicale par des ONG internationales.

Cette information intervient alors que le premier ministre Najib Mikati lui-même a estimé qu’un recours aux procédures légales pourrait amener à obliger les réfugiés syriens présents au Liban à retourner dans leur pays. Pour rappel, le nombre de réfugiés syriens atteindrait actuellement plus 1.5 millions de personnes et représenterait plus de 50% des naissances actuelles au Liban, faisant craindre pour beaucoup, un remplacement de la population autochtone par ces derniers.

Aussi, les incidents entre libanais et réfugiés syriens se multiplient au cours des dernières semaines.

Pour rappel, le 11 mai dernier, le ministre des AE libanais Abdallah Bou Habib avait estimé que les réfugiés syriens coutaient 3 milliards de dollar par an au Liban.

En 2020, son prédécesseur avait publié une étude préparée par l’ONU, estimant à plus de 46 milliards de dollars le coût de la présence des réfugiés syriens au Liban entre 2011 et 2018. Selon cette étude, la présence des réfugiés syriens au Liban aurait impacté tous les secteurs, dont celui de l’éducation ou encore de l’électricité mais également provoquant une chute du Produit Intérieur Brut, alors que le Liban était impacté par une grave crise économique apparue au grand jour en 2019 et caractérisée par une détérioration rapide de la parité entre livre libanaise et dollar. Ainsi, la monnaie nationale a perdu plus de 90% de sa valeur face au billet vert. 82% de la population libanaise vivrait désormais sous le seuil de pauvreté et 36% dans un état d’extrême pauvreté, amenant à des tensions avec les réfugiés syriens.

Exit mobile version