La juge en charge de l’application des peines Mariana Anani a levée les scellés qui visaient les locaux et les coffres de la Fransabank dans le cadre de la plainte déposée par un des clients de la banque Ayyad Gharbawi Ibrahim de l’Association des déposants.

Cette décision a été prise suite à une plainte déposée par la Banque devant la cour d’appel de Beyrouth présidée par le juge Habib Rizkallah. Cependant, cet appel aurait été rejeté. Les scellées ont été cependant levées après constat que la décision de la juge Anani ne concernait pas les guichets automatiques de l’établissement ni les salaires et les pensions des bénéficiaires.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.