L’office central des statistiques indique que le taux d’inflation sur un an est désormais de 222%, avec des indicateurs tous au rouge, avec comme coupable, la détérioration de la livre libanaise face au dollar, la hausse des prix des matières premières sur les marchés mondiaux ou l’arrêt des subventions de la BdL à certains produits de première nécessité.

Ainsi, la catégorie vestimentaire a vu ses prix augmenter de 308.2%, celle des télécoms 271.3%, les dépenses liées aux foyers 243%, le poste alimentaire de 234% et les loisirs de 190.1%

Plus précisément aussi, le poste des dépenses consacrées à la santé a vu ses prix progresser de 99.3% suite à la levée des subventions accordées par la Banque du Liban. Les dépenses liées aux médicaments ou encore aux équipements médicaux ont augmentés de 344.2%, tout comme les services hors-hospitaliers (+92.4%) ou les services hospitaliers (+41.9%).

Le prix des transports a augment de 277.8% suite à la levée des subventions de la BdL mais également du conflit entre l’Ukraine et la Russie et la hausse des prix mondiaux des énergies.

Les dépenses liées aux écoles progressent de 146.6% avec une forte hausse du prix des transports scolaires (+525.4%) et du matériel scolaire (+253.3%). Les coûts des scolarités elles-mêmes sont en augmentation de 49.3%.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.