Une femme et son amant ont été arrêtés par les forces de sécurité intérieure, tous deux soupçonnés d’avoir tenté de se débarrasser du mari de celle-ci en l’impliquant dans un trafic de drogue.

Sur base d’information fournies par l’épouse, les forces de sécurité intérieures avaient procédé à l’interception du mari, le 21 avril dernier, à Tabarja. À bord de son véhicule, de la drogue avait été retrouvée. Le mari, nommé par ses initiales AH, avait démenti être impliqué dans cette affaire, estimant qu’il y avait là un complot à son encontre

Coup de théâtre, les forces de sécurité intérieure, poursuivant leur enquête, n’ont effectivement trouvé aucun lien entre le mari et des réseaux de trafics de drogue. Ils se sont alors intéressés à la personne qui les avait informé de la présence de drogue à bord du véhicule et qui n’était que l’épouse de cet homme.

Dès le 22 avril, cette dernière, également désignée par ses initiales SH et née en 1984, a avait été alors arrêtée tout comme son amant, un ressortissant syrien R. US, né en 1986.

Suite à la perquisition de 2 magasins à Tarbaja et à Jounieh, de nouvelles quantités de drogues, ainsi que des armes ont été retrouvées. Ils ont rapidement reconnu avoir placé de la résine de cannabis à bord du véhicule du mari pour s’en débarrasser.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն