Située à 500 m d’attitude au dessus de Batroun à 60 km au nord de la capitale Beyrouth, la localité de Smar Jbeil serait l’un des plus anciens foyers de peuplement au Liban.

Voir le documentaire vidéo

La construction d’une place forte daterait notamment de l’époque Phénicienne. Celle-ci sera reprise par les Perses en 550 avant JC, les grecs d’Alexandre le Grand et encore les Romains dont on peut voir quelques inscriptions. Le village sera également connu des chroniques anciennes pour avoir été l’un des lieux de confrontation entre les troupes de Césars et celles de Pompée.

Emplacement stratégique, il permettait à la fois de surveiller depuis les Cèdres de Bcharré jusqu’aux côtes méditerranéennes, il aurait donc appartenu à la ville antique de Jbeil qui en avait fait un avant-poste. Les premiers maronites utiliseront également ses structures défensives contre les armées byzantines qu’ils pouvaient observer à distance et gagneront ainsi la Bataille d’Amioun en 695 après JC. Cette guerre donnera naissance au premier état indépendant du Liban avec comme capitale Baskinta. Ils feront de cette localité le premier siège patriarcal de St Jean Maroun avant que celui-ci ne se décide de déménager à Kfarhey.

Prise par les arabes dès le 9ème siècle, la forteresse passera sous le contrôles des croisés qui en feront une des premières cibles dans la conquête de la région. Ils fortifieront les lieux après avoir arasé les structures anciennes tout en réutilisant, comme c’était généralement le cas, les pierres anciennes. Ils ajouteront au Château une chapelle dans la partie Ouest. Cette dernière est toujours visible. Plusieurs tunnels relieront le Château avec les vallées voisines.

Au XIIIème siècle, les mamelouks reprendront le controle du Château puis les Ottomans au XVIème siècle. Ces derniers y construiront une Mosquée alors que le village est réhabitué par la communauté maronite qui l’avait précédemment déserté. La place forte perdra alors de son importance.

Voir les photographies

Pour se rendre au château croisé de Smar Jbeil

Voir également: 

Liban/Patrimoine: Une tour croisée du Littoral libanais: Burj el Fidar

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն

Comments are closed.