Le ministre sortant de l’intérieur a indiqué qu’aucun nouveau élément n’est apparu pour l’heure dans le cadre de l’enquête portant sur l’assassinat du militant politique Lokman Slim.

Le bureau du ministre de l’Intérieur tient à préciser que les agences de sécurité libanaises n’ont rien dévoilé de nouveau dans l’affaire et il espère que les agences de sécurité recevront toute piste qui pourrait servir l’enquête
Communiqué du ministère de l’intérieur
Tweet

La publication de ce communiqué intervient alors que des rumeurs faisant état de l’identification des véhicules des tueurs seraient apparues.

Activiste et opposant au Hezbollah Loqman Salim a été retrouvé mort dans son véhicule à Nabatieh au Sud du Liban, le 4 février dernier. Il avait été tué par plusieurs balles tirées à bout portant.

Luqman Salim avait déjà fait l’objet de menaces notamment le 13 décembre 2020, après que des menaces de morts auraient été retrouvés sur les murs de la propriété familiale ou il habite.

Pour sa part, le Hezbollah a démenti toute implication dans cet assassinat.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English Deutsch Italiano Español Հայերեն