Publicité
Home L'Actualité du Liban Elections législatives: Fouad Saniora ira … ou n’ira pas

Elections législatives: Fouad Saniora ira … ou n’ira pas

Les 4 anciens premiers ministres Najib Mikati, Fouad Saniora, Saad Hariri et Tammam Salam. Crédit Photo: NNA
Les 4 anciens premiers ministres Najib Mikati, Fouad Saniora, Saad Hariri et Tammam Salam. Crédit Photo: NNA

Des interrogations portent toujours sur la candidature ou non de l’ancien premier ministre Fouad Saniora après que le Courant du Futur a annoncé sa non-participation aux prochaines élections législatives de mai 2022. Des personnalités sunnites notent ainsi que l’appel au boycott des élections législatives pourraient politiquement isoler celle-ci et l’affaiblira au lieu de la renforcer.

L’ancien premier ministre pourrait annoncer sa candidature au sein de la 2ème circonscription de Beyrouth, comportant 11 sièges d’ici la fin du délai du 15 mars prochain, cela conformément à son appel à se mobiliser contre le Hezbollah et ses alliés.

Fouad Saniora aurait ainsi pris l’initiative de contacter le premier ministre actuel Najib Mikati et bénéficierait du soutien de l’ancien premier ministre Tamam Salam, qui avait déjà annoncé son retrait.

Alors que Saad Hariri est fortement critiqué par la base du courant du futur qui l’accuse d’avoir conclu un accord avec le président de la république, le général Michel Aoun, la candidature de Fouad Saniora aurait comme intérêt, selon ses proches, d’éviter le dispersement des voix de la communauté sunnite mais également de rappeler l’existence d’une ligne dure contre le Hezbollah au sein du courant du futur, certains rappelant sa fermetée face au mouvement chiite qui a conduit aux évènements du 7 mai.

Fouad Saniora chercherait ainsi, s’il n’est pas lui-même candidat, à former une liste de candidats à Beyrouth II qui ne s’allieront ni avec le Hezbollah, ni avec le mouvement Amal ou encore leurs alliés des Ahbash et Fouad Makhzoumi. Cette liste pourrait être menée par l’ancien ambassadeur du Liban auprès des Nations Unies, Nawaf Salam, actuellement membre permanent de la Cour internationale de justice à La Haye 

Exit mobile version