Comment peut on comprendre un individu qui se lamente de l’effondrement des institutions de son pays et qui perd confiance en “ses responsables” sans devoir élucider les manquements de sa part citoyenne ?!

Jinane ajoute : ” Pourquoi donc m’inquiéter d’avoir toléré, choisi, agréé et soutenu des générations durant des élus qui ont pris en charge mes devoirs civils ? Mes parents m’ont toujours recommandé de nouer les contacts opportuns pour éviter d’attendre mon tour, de poursuivre ou de finaliser les étapes d’une quelconque procédure . Ils ne m’ont pas appris comment assumer indépendamment mes engagements. Maintenant, malgré la privation et l’humiliation extrême, comment agir sans devoir recourir à ces intermédiaires corrompus où à la tutelle des mêmes ? Qui fera le boulot à ma place ? 

Siham répond : ” Dramatiquement, le libanais a été en premier anéanti par une mentalité auto-suffisante. Elle se caractérise par un monologue dominant, un dialogue sur ce qui plaît, sinon, le conflit où le retrait face à un avis déplaisant. Cet égocentrisme increvable va jusqu’à l’ivresse mégalomaniaque sous couvert d’origines féodale et sectaire. Le système “politique” était déjà reconnu comme déstructurant, bien avant que les affaires inhumaines de quelques vils marchands répandent ce cours absurde, que l’échec est la faute des autres .” 

Ainsi, la norme civile est allègrement confondue avec le comportement secondaire ou facultatif.

Albert précise :” Inutile d’aller payer mes taxes quand quelqu’un le fait à ma place. Maman m’a toujours appris depuis ma petite enfance que tant que je peux être servi, inutile de gérer mes affaires et mes droits .Les divers intermédiaires que je connais s’occupent à transmettre mes formalités, à résoudre ou à effacer des problématiques complexes. Je n’ai qu’à payer le prix correspondant pour que mes affaires de sénior restent en règle. J’ai voté pour des élus qui s’occupent de mes affaires douteuses. C’est ma mentalité que je tiens à maintenir et non pas mon rôle dans un État de droit. Ma place en société ne concerne que mon cercle privé. La transparence au poste est un idéal sur papier. Je fais ce que je veux et mes obligations consistent à cacher ce que je souhaite. Le périmètre intouchable de ma subjectivité m’a rendu très épris de mes avoirs. Il m’importe peu de me soucier du monde extérieur. Ce magnifique pays des Cèdres me plaît surtout pour ses superbes paysages ! “

Que d’individus accusent ainsi tout le monde après s’être déchargés de la part la plus  censée ! Nous avons étrangement, bon gré malgré, composé un centenaire durant des dépendances pathologiques jusqu’à ce que des phénomènes arbitraires manipulent notre survie et la mort . Au mieux, “le pourquoi pas” fuse à travers tant de questionnements. La cogitation et l’élaboration verbale retardent la pratique du bon exemple.

Soha dit : “Au delà des urgences , économique et sanitaire, le noir pourrait il devenir ce miroir ultime qui culbute nos dénis ? Le citoyen conséquent s’inquiéte de ne plus rencontrer d’autres individus semblables. En attendant que la justice soit faite pour tant de criminels j’espère moins attendre pour des postes au pouvoir dont le parcours de la citoyenneté prévaut en premier lieu !! “

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Psychothérapeute Spécialisé en gestalt thérapie, Consultant et Formateur.