black and white road people dust
Photo by Arturo Añez on Pexels.com

L’agence nationale d’information, indique, dans un reportage, que 180 personnes ont perdu la vie depuis le début de l’année sur les routes libanaise selon un rapport publié par les Forces de Sécurité intérieure. Ce chiffre, à comparer aux 300 morts par an, montre une augmentation du nombre de décès et intervient quelques jours après la disparition d’un chanteur Georges al Rassi à la frontière entre le Liban et la Syrie.

L’article met en cause la dégradation des routes induite par la crise économique et l’absence de moyens à les réparer, citant notamment le cas de la route principale reliant Marjayoun à Nabatiyeh qui connaît plusieurs accidents chaque semaine.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Un commentaire?