Liban/Histoire: La lettre de Rib Addi, roi de Byblos, au pharaon d’Egypte

487

Conservée au Musée du Louvre depuis son achat en 1918, la lettre de Lib Addi, roi de Byblos, a été retrouvée à dans la citée antique à l’époque nommée Akhenaton, du nom du Pharaon Akhenaton et aujourd’hui appelé “Amarna”.

Les lettres d’Armana

Il s’agit d’une importante correspondance diplomatique entre les dirigeants d’Egypte, les états rivaux d’alors et également ses états vassaux dont Byblos faisait parti. Elles sont principalement rédigées en Akkadien.

La lettre de Rib Addi au Pharaon Akhenaten

Elle fait partie des 159 courriers diplomatiques adressés depuis ce qui deviendra le Liban dont 72 en provenance seuls de Byblos.

Elle a été rédigée entre – 1350 et -1335 avant JC.

La traduction de la lettre de Dib Addi

Sous les pieds de mon seigneur sept et sept fois je me suis jeté. Si le pharaon n’envoie pas des troupes, nous sommes morts et la ville de Gubla (Byblos) est prise. Aujourd’hui comme hier et avant-hier, elle est dans l’angoisse. Ses ennemis écrivent au roi « la mort (la peste) est dans le pays » mais leurs propos sont mensongers. Que le roi mon seigneur n’écoute pas les paroles des autres. Il n’y a pas de peste dans le pays : l’état sanitaire y est meilleur qu’auparavant.#Il essaye ensuite de flatter le roi : Vois, le jour où tu te mettras en route, tout le pays se ralliera au roi mon seigneur. Qui peut résister aux soldats du roi ?”

La ville de Byblos à l’époque égyptienne

Les relations entre l’Egypte ancienne et les royaumes phéniciens sont évidemment anciennes. On peut se rappeler de la légende d’Isis et d’Osiris. Isis, en route pour retrouver le corps de son défunt mari assassiné par son frère Seth, courroucée par un vent en provenance d’une vallée, l’aurait desséchée d’un regard. Cette vallée ne serait autre que celle de Fidar, située au Sud de la Ville Antique de Byblos. C’est également à Byblos qu’elle découvrira le corps de son défunt mari dans le tronc d’un arbre précieux, longtemps travaillé par l’eau et le sel, et qui sera l’un des piliers du Palais du Roi. Elle le prendra alors en Egypte, le ressuscitera et auront ensemble Horus. Mais ceci est une autre légende. La ville de Byblos fournira ainsi notamment le bois des Cèdres nécessaire à la construction de nombreux objets dont la fameuse barque solaire de Khéops, découverte seulement en 1954 au pied de la pyramide portant le même nom.

Lire la suite

Newsdesk Libnanews
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.

Un commentaire?

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.