La frontière entre le Liban et Israël. Crédit photo: François el Bacha, tous droits réservés. Visitez mon blog http://larabio.com
Crédit photo: François el Bacha, tous droits réservés. Visitez mon blog http://larabio.com

Des sources sécuritaires libanaises estiment que les explosions qui ont touché un dépôt d’armes du Hamas dans le camp de Bourj al Chamali, à trois kilomètres de Tyr au Sud du Liban en décembre dernier faisant plusieurs blessés et plusieurs morts mais également plusieurs centres du Hezbollah – comme le 13 janvier dernier, aux environs d’une heure et demi du matin au niveau des localités de Houmane et de Deir el Zahrani dans le casa de Nabatiyeh également au Sud du Liban ont été menés par des commandos israéliens qui s’étaient infiltrés au Liban via le littoral.

Cette information intervient alors que l’armée israélienne a déjà bombardé à plusieurs reprises des positions du Hezbollah mais également des gardiens de la révolution en Syrie depuis l’espace aérien libanais.

Ces opérations, comme les opérations de bombardement depuis l’espace aérien libanais constitue une violation de la résolution 1701 du conseil de sécurité garantissant la souveraineté du Pays des Cèdres sur l’ensemble de son territoire.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.