Au chevet du verbe sans suite 

20

” « Vol au dessus d’un nid de coucou »… Milos Forman résume l’esprit qui était le sien quand il a mis en scène le film : « Le livre met en scène avec force, l’éternel conflit entre l’individu et l’institution. Nous inventons des institutions destinées à rendre le monde plus juste, plus rationnel…. mais à peine existent elles que ces institutions se mettent à nous contrôler, à nous enrégimenter, à diriger nos existences. Elle poussent à la dépendance pour se perpétuer elles-mêmes.. »
6. CiNEPSY,  Pascal Laëthier, 2014.    

 Soha dit à Farid lors de leurs retouvailles sur un coin du littoral au pays des Cèdres: ” Comment fais tu donc pour gérer ce quotidien alambiqué où chacun est cloîtré entre l’édifice de son raisonnement et la course au bien être le plus rudimentaire ? Quel cauchemar de souffrances insondables dans le noir !”.  Farid répond :” Je respire une santé mentale en ne me taisant plus. Lorsqu’on me demande un avis je ne tourne plus en rond. Je prends clairement position, surtout quand quelqu’un m’indique son ras le bol . Voici un exemple type. J’ai demandé à une mère de famille ce qu’elle souhaiterait résolument changer par rapport à ses convictions . La réponse impersonnelle revient comme un boomerang. C’est presque la même réplique quand elle ne trouve un médicament, l’aliment pour bébé ou les produits nécessaires pour partager un repas peu coûteux en famille. ” On n’en peut plus, dit elle, de cette situation car tant de personnages nous manipulent “. 

Il suffit d’aller plus loin dans le questionnement pour qu’elle me déballe un tas d’accusations sur ce qu’un état de droit est censé assurer. Néanmoins, le défoulement verbal et la colère descendent d’un cran dès que le prix de l’essence baisse, que le médicament est accessible en un endroit  et que l’électricité arrive plus que une heure /jour. Quand il s’agit de corriger des habitudes de dépendances et de tutelles profondes à tant de niveaux, elle répond ainsi : “On s’est habitué à vivre au gré de cette malheureuse disposition à subir, à taire et à dépendre de tant de facteurs et de personnes. Je demeure à grande distance de la pratique du comportement singulier novateur. Je n’ai pas encore le courage de pratiquer ce comportement délibéré dans un contexte hautement conditionné. ” Ainsi, elle évite comme tant de libanais de prendre en charge une pratique de vie indépendante .” 

En fait, cette crise psychosociale sans pareil est composée de cloisonnements critiques. Le haut débit verbal de tant d’électeurs sert à accuser et à blâmer si justement tant d’élus, rarement comptabilisés mais largement reconduits aux dernières élections parlementaires . Les rapports définis selon la priorité des adhérences et des allégeances spécifiques ne se soucient d’une révision critique,  car les éventuelles solutions aux drames relèveraient d’une conjoncture régionale ou internationale, favorable ou pas aux pions gagnants. Celà ressemble étrangement à un asile psychiatrique. Là où chacun chemine dans sa tête sous la tutelle préférée, faute d’un équilibre intrapersonnel construit par soi. D’ailleurs, tant parmi nous restent convaincus de devoir cultiver le sens figuré car  le désastre actuel est déjà décidé ! 

Soha précise :” Après une expérience de 27 ans en tant que professionnelle dans une institution privée sous tutelle étrangère, je peux t’assurer que les promesses prévalent aussi en attendant des accords propices . On est certes plus proche d’un vécu au Moyen Âge sans vouloir se l’avouer alors que des chefs d’ailleurs sont encore au chevet du verbe sans suite ! “

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.