One more song in the French repertoire evoking Lebanon. The dying Lebanon, which claims the right to live, to be reborn from its ashes. It took one more faith, the sensitivity of an artist to be able to hear her cries of distress, from a country caught in the cyclone of devastating uterine conflicts. Daniel Guichard, in 1989, released an album entitled “For her”, in which he dedicated a moving song to the land of cedars, called “Le droit de vivre”, written by J. Demarny and composed by M. Cazenave:

There’s more water, more light in the torn town
Under its legendary tree, Lebanon is sacrificed
The women are praying while we fight outside
And in his mother’s arms, the child slowly falls asleep

Chorus:

Give him the right to live, this country is living dead
He won’t be able to survive very long
Give him the right to live other than underground
Other than a drunken boat on the sea

We take men hostage in this lost paradise
It’s a war from another age where the future is defeated

The soldiers are in rags, fanatics and hungry
While the sun shines on deserted beaches

It takes battlefields to try out the cannons
And humanity is derailed into a religious war

Give him the right to live, to land at his borders
It’s just a drunken boat on the sea

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais dont elle est actuellement présidente. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/