Une chanson de plus dans le répertoire français évoquant le Liban. Le Liban qui se meurt, qui réclame le droit de vivre, de renaître de ses cendres. Il a fallu encore une foi, la sensibilité d’un artiste afin d’être capable d’ouïr ses cris de détresses, d’une contrée happée par le cyclone des conflits utérins dévastateurs. Daniel Guichard, en 1989, sort un album intitulé « Pour elle », dans lequel il dédie une chanson émouvante au pays des cèdres, baptisée « Le droit de vivre », écrite par J. Demarny  et composée par M. Cazenave:

Y a plus d’eau, plus de lumière dans la ville déchirée
Sous son arbre légendaire, le Liban est sacrifié
Les femmes sont en prière pendant qu’on se bat dehors
Et dans les bras de sa mère, doucement l’enfant s’endort

Refrain:

Laissez-lui le droit de vivre, ce pays est mort-vivant
Il ne pourra pas survivre bien longtemps
Laissez-lui le droit de vivre autrement que sous la terre
Autrement qu’un bateau ivre sur la mer

On prend les hommes en otages dans ce paradis perdu
C’est une guerre d’un autre âge où l’avenir est vaincu

Les soldats sont en guenilles, fanatiques et affamés
Pendant que le soleil brille sur des plages désertées

Il faut des champs de bataille pour essayer les canons
Et l’humanité déraille vers une guerre de religion

Laissez-lui le droit de vivre, d’accoster à ses frontières
Ce n’est plus qu’un bateau ivre sur la mer

 

Article précédentLe guide pour skier au Liban
Article suivantLa part de Dieu
Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/

COMMENTER

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici