Les autorités libanaises ont débuté une nouvelle campagne visant à combattre le travail de la main d’oeuvre illégale au Liban.

La ministre du Travail Lamia Yammine a ainsi indiqué sur les ondes de la Voix du Liban qu’il s’agit déjà de faire respecter les lois encadrant l’emploi de main d’oeuvre étrangère, notamment au niveau des emplois réservés aux Libanais.

Des sanctions seront également prises à l’encontre des personnes violant la réglementation à ce sujet.

L’année dernière déjà, une telle campagne menée par son prédécesseur Camille Abousleiman avait été critiquée. Ce dernier avait alors révélé que seul un millier de ressortissants syriens sur 300 000 travailleurs de ce pays possédaient un permis de travail officiel.

Lire également

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն