Le ministre de la santé, Dr Firas Abiad, s’est vu remettre les clés de la pharmacie centrale située dans le quartier de la Quarantaine et qui avait été détruite par l’explosion qui s’est produite dans le port de Beyrouth, le 4 août 2020.

Le bâtiment désormais réhabilité avec l’aide du Japon, du Koweit, de l’OMS, de l’UNCEF, de l’Union Européenne, comprend désormais 14 chambres froides dont le courant est assuré par des panneaux solaires et un entrepôt dont la superficie est passée de 6 000 mètres cubes à 8 000 mètres cubes. Aussi, l’institution bénéficie désormais des nouvelles normes de sécurité et de nouveaux systèmes de gestion des stocks qui ont été informatisés. Les médicaments pourront ainsi parvenir de manière plus efficace et plus transparents aux patients.

Si dès le début de 2020, il s’agissait de porter la superficie de la pharmacie centrale de 600 mètres carrés à 2 000 mètres carrés, les travaux ont été suspendus suite à l’explosion. Un nouveau plan a été élaboré suite à l’explosion “visant à reconstruire complètement l’entrepôt et à augmenter la capacité de stockage à 8 000 mètres carrés.

La structure réhabilité compte ainsi un bloc A comprenant des chambres froides, un stockage à court terme et des préparations de commandes avec des bureaux aux étages supérieurs, tandis que le bloc B est destiné au stockage à long terme et contient des chambres sûres pour les médicaments de grande valeur.
La structure comprend une salle informatique destinée à fonctionner le nouveau système de gestion logistique (LMS) entièrement automatisé et fournir des copies de sauvegarde pour la sensibilité des serveurs du réseau situés au centre du ministère de la santé publique à Bir Hassan.

Les nouvelles chambres froides pourront ainsi assurer la distribution en toute sécurité des vaccins nécessaires à la vaccination systématique des enfants et des mères, en plus de soutenir la campagne actuelle de vaccination contre le coronavirus.

Dans une déclaration conjointe de l’OMS et de l’UNICEF, on souligne également que suite à l’explosion du 4 août 2020, 98% des stocks ont pu être sauvés en dépit du drame et stockés temporairements à l’Hôpital Rafic Hariri.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Un commentaire?