avec une activité de plantation d’arbres et de restauration de terres en collaboration avec la Société des Cèdres al-Chouf 

Suite à l’introduction d’un nouveau programme  quinquennal, lors de la 27e  Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP27), qui a pour but de promouvoir des solutions climatiques dans les pays en cours de développement, l’Union européenne a lancé aujourd’hui la campagne #ForOurPlanet, visant à sensibiliser le public à la préservation de la biodiversité et du climat.

Le chef d’équipe pour la gouvernance et les secteurs sociaux à la délégation de l’Union européenne au Liban, Olivier Boudart, a déclaré: «Le monde subit des sécheresses, des incendies de forêts, et des phénomènes météorologiques extrêmes, qui menacent la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance, et la biodiversité; pour cela, nous avons mis en place un plan à long terme pour protéger l’environnement et inverser la dégradation des écosystèmes. Mais nous ne pouvons pas mettre nos plans en action sans le soutien des communautés locales, pour assurer le lobbying et frayer la voie envers un monde sain, neutre en carbone, résilient et équitable».

La campagne #ForOurPlanet a été lancée avec une activité de plantation d’arbres et restauration de terres dégradées dans les villages de Maasser Al Shouf et Botmeh, en collaboration avec la Société des Cèdres al-Chouf. Fondée en 1994, l’organisation a pour objectif principal la protection et la conservation de la biodiversité; elle gère actuellement la plus grande des réserves naturelles du Liban.

Le directeur de la Réserve de Biosphère du Shouf, Nizar Hani, a expliqué : «La biodiversité ne consiste pas seulement à protéger les abeilles et les arbres. La préservation des forêts et la restauration des paysages jouent un rôle clé dans le développement de l’écotourisme et des activités agricoles, qui à leur tour créent des opportunités d’emploi et sécurisent les moyens de subsistance pour les habitants de la région. Donc, fondamentalement, la biodiversité consiste à faire progresser l’économie locale et à aider nos communautés à prospérer».

La délégation de l’Union européenne a collaboré avec la Société des Cèdres al-Chouf pour engager les autorités locales, la jeunesse de la Croix-Rouge, les élèves des écoles adjacentes et les laboureurs dans les diverses activités de plantation d’arbres et de restauration de terres prévues pour la journée.

«Pour protéger l’environnement, il faut placer les communautés locales au centre de l’action climatique. Relier les membres de la communauté les uns aux autres à travers des initiatives durables les sensibilise à l’importance de la biodiversité et de la préservation de la nature et améliore l’esprit de volontariat au sein de la nouvelle génération» a déclaré Nabih Faysal, maire de Maaser Al Chouf.

«Notre rôle en tant qu’autorités locales est d’engager nos communautés dans ces activités à travers des collaborations avec les organisations locales et les autorités nationales et d’assurer ainsi la durabilité des forêts et des réserves naturelles», a ajouté Khaled Zeineddine, maire de Botmeh.

Les crises environnementales et climatiques doivent être traitées de manière intégrée et avec beaucoup de détermination. Les campagnes locales, comme #ForOurPlanet, sont essentielles pour engager les masses à prendre les dispositions nécessaires pour la préservation de l’environnement et du climat dans le monde entier, et pour encourager les initiatives communautaires.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette rubrique est consacrée aux Communiqués et Annonces qui nous parviennent. Nous ne sommes pas responsables du contenu. Vous pouvez également nous écrire via le formulaire "contact" de notre site. Pour rappel, Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006.

Un commentaire?