Le Président de la Chambre Nabih Berri et le Vice Président de la chambre Elie Ferzli. Crédit Photo: Parlement Libanais
Le Président de la Chambre Nabih Berri et le Vice Président de la chambre Elie Ferzli. Crédit Photo: Parlement Libanais

Le Vice président du parlement, Elie Ferzli annoncé officiellement avoir quitté le bloc parlementaire du Liban fort, suite à ses déclarations appelant à la suspension de la constitution, au départ du président de la république via un coup d’état militaire au Liban pour une période de transition pour une durée de trois à cinq ans.

“Tout le monde sait que je suis retiré depuis longtemps”, annonce le parlementaire qui assistait toutefois toujours aux réunions du bloc parlementaire, qui ne compterait désormais que 24 membres après cette démission.

Cette annonce intervient alors que le Courant Patriotique Libre avait demandé sa démission. Elie Ferzli était ainsi accusé depuis un certain temps de faire parti du parti des banques en étant actionnaire d’une d’entre elle, estimant “normal” de mentir pour un député selon ses intérêt et non l’intérêt général. Il s’était en effet rapproché du premier ministre désigné Saad Hariri dès la démission du gouvernement Hassan Diab.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն