Le ring Fouad Chéhab coupé par des pneus, le 25 aout 2015. Libnanews.com
Le ring Fouad Chéhab coupé par des pneus, le 25 aout 2015. Libnanews.com

Beyrouth, Liban – Notre correspondant présent à proximité du centre-ville de Beyrouth nous annonce que des manifes ont bloqué l’accès à certaines rues principales de la capitale libanaise. Ils auraient, depuis enflammé les pneus disposés en travers la route, cela à quelques dizaines de mètres du Grand Sérail, siège du Gouvernement.

Il s’agirait cette fois ci de proches du Lieutenant Colonel Rabih Kahil assassiné le mois dernier. Un des suspect, Elie Daou, s’est depuis rendu aux forces de l’ordre et on est sans nouvelle du deuxième suspect, Hisham Daou dont des rumeurs prétendent qu’il se trouve soit en Syrie, soit en Turquie. Le juge militaire a aujourd’hui publié un acte d’accusation à l’encontre des 2 hommes qui encourent une peine de prison maximale de 15 ans.

Pour rappel, le lieutenant Rabih Kahil s’était fait tirer dessus alors qu’il s’était arrêté dans la localité Bdadoun le 26 juillet dernier. S’étant arrêté sur le coté de la route afin de passer un coup de fil, les 2 suspects Elie et Hisham Daou lui auraient ordonné de poursuivre son trajet. Malgré avoir fait état de ses qualités d’officier de l’Armée Libanaise, Hisham Daou aurait alors fait feu à l’aide d’un pistolet équipé d’un silencieux. Après avoir reçu plusieurs balles, Rabih Kahil serait resté plusieurs heures sur les lieux de l’incident, puis transporté à l’Hôpital, il est décédé le lendemain des suites de ses blessures.

Le Lieutenant Colonel, qui faisait partie des Forces Spéciales de l’Armée Libanaise, avait participé aux combat à Nahr el Bared, ainsi que dans plusieurs combats du Nord au Sud ainsi qu’à Arsal. Il avait été blessé à plusieurs reprises.

Les manifestations se succèdent et ne se ressemblent pas

Des incidents ont déjà éclaté ce samedi, ce dimanche et ce lundi en raison de la présence d’éléments infiltrés parmi les manifestants, dit-on proche de certains partis politiques liés tantôt au président de la chambre des députés Nabih Berry ou au député druze Walid Joumblatt, ce que les 2 hommes démentent de leur côtés. Selon les images d’une chaine de télévision libanaise, parmi les casseurs de ce lundi, on a pu relever la présence de l’homme d’affaire Riad el Assaad dont la compagnie a gagné l’appel d’offre – qui a été depuis annulé – pour les régions d’Aley, de Baabda et du Chouf.

Le Liban connait depuis plus d’un mois, une importante crise tant politique que sanitaire, en raison de la paralysie du gouvernement libanais et son incapacité à trouver une solution quant au remplacement de la société Sukleen dans le ramassage des ordures alors que son contrat s’est achevé le 15 juillet dernier. Réuni exceptionnellement aujourd’hui, le gouvernement, en l’absence des ministres du CPL, du Hezbollah et du Tachnak, a décidé l’annuler l’appel d’offre dont les résultats ont été communiqués hier et a décidé l’aménagement d’une décharge provisoire dans la région du Akkar, au Nord Liban, cela pour un coût de 100 millions de dollars.

Nul doute que de nombreuses raisons donc à ce que de nombreux intérêts puissent également manifester leurs mécontentements.

Libnanews.com