Algérie -Certains ne savent plus ce qu’ils font et à quoi cela va aboutir. Les véritables hirakistes semblent se retirer à mesure que les slogans contre l’armée se multiplient ! Il ne restera d’ici peu que les suivistes sans vrai but. Ces citoyens ne se rendent pas compte que s’il n’y a pas l’assistance de l’Armée, dans les conditions actuelles, rien de positif ne se fera ? Ils suivent naïvement en exhibant (le temps d’une photo) des pancartes contre l’armée ! L’inverse de ce que vise le hirak.

Les voilà complètement déroutés par la propagande de «milieux» qui les poussent à fustiger l’armée par des slogans malsains après l’avoir, paradoxalement, instamment sollicitée pour sa caution de «tordre» la Constitution et faire accepter des propositions malavisées et même anticonstitutionnelles. Ce qu’elle a rejeté d’un revers de la main, s’en tenant au respect de la Loi fondamentale, certes nécessitant de sérieuses corrections, qui donne une solution à la crise sans recours au vide constitutionnel illégitime et risqué.

La Constitution est légitimée par le peuple suite à un référendum ; pour la changer il faut une proposition validée par un autre référendum. Toutes autres propositions sont illégales. Les manifestations, aussi majestueuses qu’elles soient, ne sont que l’expression du refus d’une situation politique, sociale et économique, pas un référendum !

Il est étonnant que ceux qui se sont toujours déclarés légalistes et défenseurs du droit appellent, aujourd’hui, sûrement par colère ou désappointement, à «tordre» la Constitution ! Ce seront sans aucun doute les mêmes qui fustigeront plus tard, dans l’apaisement, ceux qui l’auront piétinée ! L’usage de l’expression «le peuple a exigé», par certains milieux, jour légitimer une «obligation» d’application de certains slogans est abusif. Ce n’est pas une pratique démocratique.

C’est triste de voir certains parler, refuser, proposer et décider au nom du hirak en s’affichant, subitement, comme les figures de proue de la contestation populaire actuelle ; certains depuis… l’étranger. Ces prêcheurs des pseudo-hirak font dans la tromperie, voire dans la subversion ! Il nous semble qu’ils usent d’artifices pour «casser» le véritable hirak − dont les revendications sont, initialement, claires, réalistes et légitimes − en multipliant les manifestations et les exigences, dans la semaine, afin de pousser à l’affrontement en s’évertuant à mettre dos-à-dos le peuple et l’armée. Ils leurs font accroire qu’une frange de l’ANP «protège le régime» !

Veulent-ils que ces ex-hauts responsables et ces entrepreneurs, décriés par la foule hirakiste, ne rendent pas des comptes à la justice si, bien entendu, leurs méfaits sont avérés ? Nous avons remarqué que plus la justice interpelle ou arrête les personnes décriées et dont la responsabilité est engagée dans des faits, plus ces manipulateurs accentuent sournoisement les provocations ! Les changements ne semblent pas arranger les intérêts de certains milieux…

La manipulation est entrée furtivement en action à partir du huitième hirak en y ajoutant des pseudo-hirak, hors vendredi, déviant les véritables revendications du peuple que l’ANP a adoptées solennellement !

On a vu alors des pancartes (élaborées et coûteuses) sortir discrètement, puis s’attaquant ouvertement à Gaïd-Salah (en faisant croire qu’il ne représente pas l’armée), alors qu’il représente l’état-major et parle en son nom et donc au nom de l’armée algérienne, en conformité avec les missions que lui impose la Constitution ! Même les photos de hauts responsables de l’armée en fonction, depuis longtemps à la retraite ou même décédés, ont été exhibées et livrées à la vindicte ! N’est-ce pas absurde et anti-hirak ? On peut comprendre facilement que c’est l’armée, dans son ensemble, qui est visée pour son patriotisme passé et actuel ! Tout cela n’est que mascarade !

Le processus de changement profond du système nous paraît irréversible au vu de l’évolution des événements. Il suffit de laisser travailler les hommes de bonne volonté en leur donnant du temps, accompagnés par l’armée, pour amener l’Algérie vers le bien-être, la stabilité et les aspirations que réclame le peuple, tout en restant vigilant.

Il est certain que l’ANP, comme toujours, en conformité avec ses missions constitutionnelles, ne ménagera aucun effort pour accompagner les changements souhaités tout en veillant à la stabilité du pays, quelle que soit l’adversité !

Par Amar Djerrad

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

5 Commentaires

  1. SOURCE DE FINANCEMENT de certaines ONG algériennes
    ———
    Les ONG algériennes qui ont bénéficié de financement américain par le biais de la NED (National Endowment for Democracy)
    • Le financement de la NED est voté par le Congrès …consacré à l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).
    • La NED reçoit également des moyens de multinationales américaines, telles que Chevron, Coca-Cola, Goldman Sachs, Google, Microsoft, etc. ainsi que d’institutions publiques comme la Chambre de commerce des États-Unis.
     L’ancien directeur de la CIA, William Colby, déclarait en 1982, …« Il n’est pas nécessaire de faire appel à des méthodes clandestines. Nombre des programmes qui […] étaient menés en sous main, peuvent désormais l’être au grand jour… ».
     En 1991, un des fondateurs de la NED, Allen Weinstein, expliquait :« bien des choses qu’ils [à la NED] faisaient maintenant étaient faites clandestinement par la CIA 25 ans auparavant »
    ——-
    1. Collectif des Familles de Disparus en Algérie (CFDA)….a bénéficié de 247 900 dollars (entre 2005 et 2011)……« À préciser que le CFDA et « SOS Disparus » mènent souvent leurs actions ensemble, dans des coalitions qui regroupent d’autres associations au profil similaires comme « Soumoud » et « Djazaïrouna »
    2. Le RAJ-Algérie (rassemblement-actions-jeunesse) a bénéficié d’un financement de 25 000 dollars de la NED en 2011
    3. La LADDH (Ligue des droits de l’homme Algérie) a bénéficié d’un financement de 117 000 dollars de la NED entre 2002 et 2010 (sauf en 2004). [ M Bouchachi était président durant cette période)
    SOURCE : Ahmed Bensaada
    https://www.mondialisation.ca/huit-ans-apres-la-printanisation-de-lalgerie/5632556?fbclid=IwAR3uyCZ9Pr0ekaL6AappUDCMG_rUopOMtpWqLgvjxUFQyFCcRyF0Dy3RbiQ

  2. Ils sont tous déroutés par ce qui se passe! Déjà les notres d’ici n’arrivent pas à comprendre et à s’y adapter; alors que dire de « l’opposition à l’étranger…!!! Comme ces opportunistes, ces traîtres et ces « vendus » savent qu’il n’y a plus rien à « gratter » et qu’il n’y a plus d’espoir – depuis leur exil, ayant perdu leur pays, leurs amis, leurs familles et leurs enfants – et que les changements structurelles, accompagné par l’Armée, sont irréversibles, alors ils tentent la « chance » de se racheter en caressant l’Armée afin d’obtenir un hypothétique pardon pour pouvoir rentrer au pays et peut-être bénéficier de quelques avantages! Ils sont tellement ingrats, fraudeurs et malhonnêtes qu’ils arrivent à dénoncer, trahir et piétiner leurs amis d’hier et même d’aujoud’hui (comme vient de le faire Chouchen contre Zitout!)….Nous pensons que c’est peine perdue! On ne joue pas avec l’honneur de son pays!

    Ecoutons cette vidéo :
    • CHOUCHAN (ex militaire déserteur sis à Londres) défi quiconque, qui se considère « homme » de venir débattre avec lui dans n’importe quelle chaine Télé !
    • RAFAA156 (résidant à Montréal) le défi en acceptant le débat par lequel il compte lui prouver qu’il est un traitre !
    https://www.youtube.com/watch?v=004p0IGYe6w&fbclid=IwAR04YhqCKeDnXrL2ph-ETd-0cBYv1zJqNGnspiKWjxGfgQlbq7NXqu-3BdY

  3. Gaid-Salah (Chef d’état-major):

    – « Le but de ces instigateurs et ceux qui gravitent autour d’eux, est de barrer la route à toutes les solutions possibles et de plonger le pays dans une impasse politique préméditée afin d’atteindre leur objectif d’entrainer le pays vers le vide constitutionnel. Dans ce cas, les manifestations populaires deviennent une monture facile pour ces individus afin de promouvoir des idées qui ne servent pas l’Algérie et qui ne se conforment nullement aux revendications populaires scandées. »

    – « ceux qui veulent maintenir le pays dans l’impasse sont des individus et des entités qui tentent sciemment de nous mener vers le vide constitutionnel avec tous les risques et menaces qu’il peut comporter. L’impasse politique et le vide constitutionnel planifiés de manière délibérée par ces entités est un parcours aux conséquences désastreuses sur les plans économique et social du pays, notamment dans le domaine des investissements et la préservation des postes d’emploi et du pouvoir d’achat des citoyens, voire sur tous les autres plans ayant un lien avec le processus de développement de manière générale. Il parait que certains sont dérangés de voir l’Etat préserver sa notoriété et que ses institutions continuent à s’acquitter normalement de leurs missions, en dépit de cette crise ».

    –  » Nul doute que les têtes de la discorde, qui ont été démasqués, ainsi que leurs actes criminels et pernicieux néfastes pour l’Algérie, sont aujourd’hui en train de subir la sanction juste et équitable qu’elles méritent par la force de la loi. Ce sera également le sort de tous ceux qui sont impliqués dans le complot contre l’Armée Nationale Populaire et l’Algérie, en commettant des actes criminels. Ceux-là même que les enquêtes persévérantes et approfondies en cours, ne manqueront pas de dévoiler dans l’avenir et seront eux aussi sanctionnés de manière juste et équitable par la force de la loi. »

  4. Le « Hirak » semble en effet aller vers la fin par les manipulations et les déviations ! Ce qui n’empêchera pas les poursuites judiciaires jusqu’au dernier !!
    Après certains partis qui savent qu’ils ne gagneront jamais les élections et des personnalités mal-aimées qui ne cessent de bavarder, les « boumeliar » s’activent plus que jamais pour pousser à l’impasse en rejetant et refusant TOUT…même la communion de l’Armée et des services de sécurité avec le peuple et leur bonne foi à aider aux réformes est rejetée! On attaque donc son chef d’Etat-major et d’autres officiers ou ex officiers, on provoque des incidents que l’on impute à la police !
    On comprend donc clairement que ceux qui veulent TOUT bloquer pour faire échouer « les changements » ne sont pas du tout dans l’esprit du « hirak », mais bien des responsables impliqués dans des affaires de corruption et autres en cours !
    Ils restent encore fort par leur argent, leurs influences et leurs moyens médiatiques dont une certaine presse jusque-là insoupçonnée qui fait dans le mensonge et la diversion !

  5. SEUL le « Hirak » du vendredi est celui « officiellement » du Peuple !
    Toutes les autres actions (grèves, autres mouvements) c’est de la manipulation et du parasitage !
    Le «Hirak» pacifique n’arrange pas des parties (partis politiques qui vivent du système, personnalités écartées du système, opportunistes revanchards etc..) !
    Elles font tout pour le dévier vers la VIOLENCE (aidées par des médias sous ordres de même cause!)
    – Appel à poursuivre la mobilisation MAIS à refuser TOUT !
    – Appel à faire des marches « Hors vendredi »
    – Appel aux grèves
    – Attaques contre le Chef d’état-major
    Le BUT :
    • Pousser à l’impasse
    • Pousser à la confrontation
    • Mettre en échec toutes réformes projetées

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.