L'Ambassade du Liban en France. Source Photo: Facebook

L’ambassadeur du Liban en France Rami Adwan a donné rendez-vous à la communauté juive d’origine libanaise présente à Paris. 50 personnes ont ainsi répondu à cette invitation au cours de laquelle, le diplomate a estimé le Pays des Cèdres en danger et souligné la nécessité de soutenir le Liban “pour la liberté” et face à la crise économique.

Pour rappel, la communauté juive résidante au Liban est estimée de 1000 à 2000 personnes et compte 4000 votants inscrits sur les listes électorales. La majorité des juifs du Liban a émigré au début de la guerre civile qui s’est soldée par d’importantes destructions, notamment au niveau du quartier juif de la capitale Wadi Abou Jmil. La synagogue Maghen Abraham de Beyrouth a même été largement endommagée par un bombardement de Tsahal lors de l’invasion israélienne de 1982, Tel Aviv prétextant le fait qu’elle était utilisée comme un dépôt d’armes de l’OLP, ce que réfutait alors les palestiniens.

L’édifice religieux a été restauré depuis 2009, via une collecte de fonds assurés d’une part par un prêt de SOLIDERE mais également par des donations de la famille de l’ancien premier ministre Rafic Hariri et même du Hezbollah.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.