Sans titreLe site du parlement libanais a été piraté ce matin par un groupe se réclamant de hackers koweïtiens déclarant leur solidarité avec le cheikh salafiste Ahmed el Assir. Ce dernier était apparu hier en arme au perron de sa mosquée située à Saïda accusant le mouvement chiite Hezbollah d’avoir voulu le kidnapper. A son appel, ses partisans étaient également apparus armés dans les rues cette ville.

Pour rappel, la présidence du parlement libanais revient, selon les accords de Taef, à la communauté chiite, représentée actuellement par Nabih Berry, dirigeant du mouvement Amal et allié du Hezbollah.