De nombreuses routes sont actuellement fermées dans les différentes régions libanaises alors que le Président de la République, le Général Michel Aoun, devrait s’exprimer à partir de 20 heures ce soir. Au menu de son allocution, la situation économique qui s’est aggravée ces dernières semaines avec la fin annoncée du programme de subvention à l’achat des produits de première nécessité et la formation du prochain cabinet qui semble être toujours bloquée par les différends entre lui et le premier ministre désigné Saad Hariri.

Par ailleurs, le trafic routier est actuellement bloqué sur différents axes stratégiques. Dans la capitale même, la circulation est bloquée au niveau de l’intersection Qasqas Omar Bayham et de l’autoroute du Président Emile Lahoud. Des manifestants ont même tenté d’atteindre le périmètre du Palais Présidentiel de Baabda puis d’y installer une tente (voir la photo d’illustration)

À Saida, le trafic est bloqué au niveau d’Al Bissaria et de Nabi Sari. Toujours au Sud du Liban, la circulation des routes Nabatieh Al Fawqa et de l’intersection d’Abbasiyeh, ainsi que de l’entrée Nord de Tyr au niveau de l’intersection d’Abu Al-Aswad est actuellement interrompue. L’autoroute de Jiyyeh est bloquée sur les 2 sens.

Au Nord du Liban, la voie de Mina-Tripoli est également bloquée dans les 2 sens. Un camion suspecté de transporter de l’essence en contrebande en Syrie a été intercepté au niveau de la localité de Jouma par des manifestants. Sa cargaison a été distribuée par eux.

Dans la Békaa, la circulation est aussi perturbée au niveau de la localité d’Al Jadida près de Baalbeck.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.