L’Armée libanaise unit le sang de tous les martyrs pour l’Indépendance

308
2 minutes à lire

A l’occasion de la 72ème commémoration de l’Indépendance du Liban, la direction d’Orientation du commandement de l’Armée libanaise a voulu rendre hommage aux martyrs de l’Armée ainsi qu’aux martyrs de la nation, en réalisant une affiche publicitaire ayant le même titre que l’hymne national, Koullouna lil watan (Tous pour la patrie).

Cette image affichée sur les panneaux publicitaires sur la quasi-totalité du territoire libanais, regroupe non seulement les héros martyrs de l’Institution militaire, mais également les héros de l’indépendance, les victimes de la guerre civile libanaise ainsi que les politiciens, les civils, les membres de la Croix Rouge et de la Défense civile, assassinés durant la période de l’après-guerre lors d’attentats ou d’hostilités diverses.

 En rendant ainsi hommage au peuple libanais, toutes appartenances et religions confondues, l’Armée libanaise met l’accent sur la fusion du sang des martyrs et des victimes qui se sont offerts sur l’autel national, pour la défense de l’unité, de la souveraineté du Liban. L’Armée, qui a toujours été un modèle à suivre d’Honneur, de Sacrifice et de Loyauté envers le Liban, et dont les membres qui forment la mosaïque diversifiée du peuple libanais sont tous égaux devant le danger pour la défense du pays des cèdres éternels, vient à travers cette affiche, nous apprendre plusieurs leçons.

Elle veut premièrement rappeler au peuple qui a souvent tendance à oublier, qu’il y a eu beaucoup trop de sang versé au Liban, et que ce sang ne devrait pas être versé en vain. A travers cette sélection diversifiée des martyrs des multiples composants de la société libanaise et de diverses époques, l’Armée libanaise  rappelle également que son sacrifice s’est fait et se fera toujours au pays pour tous les Libanais, et que son sang se mêle à celui de tous les Libanais. Une belle leçon de patriotisme, en cette commémoration nationale, en espérant des jours meilleurs d’Union nationale et de Paix, ces jours où le sang des Libanais arrêterait de couler …

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité ne marche que sur un ordinateur et non sur les mobiles ou tablettes.
Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Cet article est disponible en Français

Article précédentHaidar rencontrera Cristiano Ronaldo
Article suivantLiban: interrogation sur une possible Fermeture de l’espace aérien pour les 3 prochains jours.
Avatar
Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais dont elle est actuellement présidente. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.