Liban: fusillade entre réfugiés syriens et libanais

183
Moins d'une minute de lecture

Une fusillade a opposé ce mardi soir un nombre indéterminé de réfugiés syriens d’origine kurde et les habitants de la localité de Doha Aramoun au Sud de la Capitale, Beyrouth

Selon l’Agence Nationale d’Information, il y aurait eu usage d’armes automatiques qui auraient fait plusieurs blessés. La dépêche ne fait pas mention de personnes tuées ni des motifs qui ont entrainé cet incident armé. Cette fusillade a amené à l’intervention d’une unité de l’Armée Libanaise qui a procédé à l’arrestation de tireurs sans plus de précisions.

Les tensions entre réfugiés syriens et population locale se multiplient actuellement alors que le gouvernement libanais, par l’intermédiaire de son Premier Ministre Tamam Salam et du Ministre Sejan Azzi ont présenté un plan durant un déplacement à l’occasion de la réunion des principaux dirigeants du Monde au siège de l’ONU à New York, visant à permettre aux réfugiés syriens de quitter le Liban. Ainsi, les réfugiés syriens présents sur le territoire des Cèdres seraient distribués selon 4 critères, ceux qui pourraient revenir en territoire gouvernemental syrien, les opposants au régime syrien, les réfugiés économiques et les autres. Selon la classification, ceux ci seraient alors dirigés vers les zones adéquates.

Cette fusillade fait également suite aux menaces de Daesh découvertes sur une banderole déployée le 16 septembre dernier à Sarba, dans la localité de Jounieh. Ces menaces intervenaient alors qu’une rixe avait également opposée habitants et réfugiés syriens quelques jours précédents, réfugiés syriens qui n’avaient pas hésité faire usage de couteaux, de pierres et de batons.

Crédit Photo: NNA

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français