Chere suede - Sakker el dekkene

Chère Suède,

Je m’appelle Liban et j’ai soixante-douze ans. J’ai compris que vos processus de gestion des déchets et de recyclage sont tellement efficaces au point où vous produisez de l’énergie et de la chaleur à partir des ordures  et êtes en besoins d’encore plus.

Je voudrais maintenant vous raconter mon histoire, ma sale histoire ; je ne suis pas un très grand pays. Je fais 10452km2 seulement et je me trouve sur la côte de la Méditerranée. Mon ciel est bleu et ma terre, bon, ma terre est noire, bleue et marron.  Ma terre est encombrée de personnes, de voitures, et maintenant, d’ordures. Dans chacune de mes régions, villes ou villages, vous trouverez des montagnes et des vallées de grands sacs noirs pleins de déchets (#SPOTTHEBLACKVALLEY). Soyez sûr et certain alors que nous avons beaucoup à vous donner.

J’offre à mes citoyens l’avantage de pouvoir partir à la plage et faire du ski pendant la même journée ! Cependant, mes citoyens ne m’ont jamais apprécié. Ils préfèrent remplir mes rues d’ordures, se plaindre sur les réseaux sociaux en réclamant que les ordures peuvent nuire à leurs santés et peuvent causer des maladies chroniques et fatales, en réclamant qu’ils ne peuvent ni supporter l’odeur, ni le faite qu’ils ne peuvent plus se déplacer sur les rues, puisque, et comme je l’ai si bien réclamé, les ordures rongent les rues.

 Et, puisque mon gouvernement est brave et « n’est pas du tout corrompu », puisque mon gouvernement valorise l’égalité et  la dignité humaine, il a travaillé avec acharnement  pour que l’odeur, qui reflète de même leur corruption, se propage, partout, dans toutes les régions. Certes, la vie est injuste et certaines régions bénéficient de l’odeur bien plus que d’autres, mais mon gouvernement ne baissera pas les bras avant que l’odeur se répande d’une manière juste.

Vous avez sûrement entendu parler de ma générosité et de mon hospitalité. Alors, faisons un marché : je vous envoie mes ordures et mes déchets, vous m’envoyez de l’électricité. Et  si vous pouvez m’envoyer un président  ayant du temps libre,  j’accepterai avec plaisir !

Je pourrais, si vous le souhaitez, vous envoyez un catalogue qui vous aidera à découvrir et a mieux choisir le genre des ordures que vous préférez avoir : la nourriture gaspillée, ou les papiers, verres, plastiques non triés.

Pensez-y !

Bien à vous,

Le Liban 

Par Nour Habr

De l’ONG Sakker El Dekkene

Traduite de l’anglais par  Elissa Ghaoui

Comments are closed.