Paris et Beyrouth dans le même bain de sang. Le terrorisme n’épargne personne. A Beyrouth, les terroristes ont massacré des musulmans chiites. A Paris, les mêmes terroristes ont tué des chrétiens. Musulmans et chrétiens sont dans le même sac. Pour ces terroristes peu importe la religion de ceux qui sont visés. Quelle est l’erreur à ne pas commettre? L’erreur à ne pas commettre serait de penser que ce qui est arrivé à Paris est la faute à tous les musulmans et par conséquence la meilleure solution serait de mener une guerre sainte contre les musulmans. Une guerre des religions doit être écartée.

Quelles seraient les solutions? Il faudrait d’abord freiner l’afflux des migrants vers les pays occidentaux. Il faudrait aussi surveiller de plus près les migrants pour distinguer les vrais exilés des terroristes potentiels. Ceux parmi les migrants qui se permettraient de foutre la merde là où ils sont devraient être expulsés vers leurs pays d’origine. Il faudrait enfin et surtout arrêter le plus vite possible cette anarchie au Moyen Orient encouragée par les pays occidentaux en vue d’une nouvelle carte géo-politique qui leur permettrait de mettre plus facilement la main sur les richesses de cette partie du monde. Le feu qui brûle le Moyen Orient risque de brûler tout sur son passage.

Avant-hier, c’était Beyrouth. Hier, c’était Paris. A qui le tour demain, Berlin? Rome? Madrid? … Eteignez le feu au Moyen Orient avant qu’il ne vous brûle tous à tour de rôle. Entre-temps, paix aux âmes de ces innocents qui sont morts sans savoir pourquoi ils ont été sacrifiés

Samy Chaiban.
14/11/2015

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.