Daech revendique les attentats de Paris, 2 terroristes identifiés

1

L’Organisation terroriste Daech a revendiqué l’attentat terroriste qui a endeuillé la France ce vendredi soir et samedi matin, dans un texte rédigé en Français et diffusé via Internet, alors que la capitale française vit aujourd’hui au rythme des alertes à la bombe et des magasins fermés comme les Galeries Lafayette qui ont été évacuées en raison d’un colis suspect.

Pour rappel, 8 terroristes ont commis ce vendredi 13 plusieurs attaques comme le confirme le communiqué qui indique avoir choisi le coeur de Paris, qualifiée de « capitale des abominations et de la perversion, celle qui porte la bannière de la Croix en Europe ». On dénombre pour le moment 128 morts et plus de 200 blessés selon le dernier bilan officiel. 90 personnes seraient actuellement entre la vie et la mort. Face à l’urgence, les 19 centres de la banque du sang sont débordés suite à l’afflux massif de la population.

La préfecture de police met également en garde contre la propagation de fausses rumeurs alors que certaines sources proches du Figaro ont indiqué que les forces de sécurité auraient trouvé un passeport syrien sur l’un des assaillant du Stade de France. Alors qu’en Allemagne, on évoque l’arrestation d’une personne liée à ces attaques, en France, on indique que plusieurs des assaillants aurait été identifié et qu’une dizaine de personnes suspectées d’être impliquées dans ces attaques seraient recherchées dans la capitale française. Les enquêteurs évoquent un profil de professionnels connaissant l’expérience du combat.

Une partie du groupe déjà identifiée serait entrée en Europe à la faveur de la crise des Migrants. Un individu aurait utilisé la voie Kosovare tandis qu’un autre aurait profité du flux des migrants via la Grèce en octobre dernier, indique l’AP.

Le communiqué publié par l’organisation terroriste confirme également que les attentats ont été menés par 8 kamikazes francophones selon Georges Malbrunot du quotidien Le Figaro, équipés de ceintures explosives une première en France. Les médias français indiquent cependant une anomalie (voir capture d’écran du Live du Figaro.

Cette vague terroriste portait déjà préalablement la signature d’organisations terroristes comme Al Qaida et Daech comme le mode opératoire le prouve. Des témoins de la prise d’otage du Bataclan avaient déclaré avoir entendu les assaillants crier « Allah al Akbar ».

6 sites ont été attaqués par les terroristes. On dénombre ainsi:

  • plus d’une centaine de morts au Bataclan ou se produisait le groupe américain Eagles of Death Métal. Un terroriste a été éliminé et 4 autres ont fait sauter leurs ceintures d’explosifs après avoir massacré les spectateurs présents,
  • 18 morts Rue Charonne, ou les clients d’un café et d’un restaurant ont été criblés de balles,
  • scène quasi identique au niveau de la rue rue Alibert avec 12 morts,
  • 5 morts au moins rue de la Fontaine, 4 morts aux abords du Stade de France ou 3 kamikazes ont choisi de se faire sauter alors que le président français se trouvait sur place pour assister au match de football Allemagne France
  • et 1 kamikaze est décédé Boulevard Voltaire.

Attentats du 13 novembre à Paris : Retour sur… by lemondefr

Pour rappel, le président François Hollande avait déjà préalablement accusé Daech d’être à l’origine de ces attaques, qualifiées des pires attentats et d’ « un acte de guerre commis par une armée terroriste », que la France ait connu depuis des décennies, lors d’une allocution à l’issue du Conseil de Défense qui s’est déroulé cette nuit.

La France en Deuil

Un deuil national de trois jours a également été annoncé par François Hollande: «Le pays est dans la peine, j’ai pris un décret pour prolonger le deuil national pendant trois jours», a annoncé le président français, samedi matin à l’issue d’un Conseil de Défense à l’Élysée, avant d’annoncer que les militaires patrouilleront en plein Paris ces prochains jours alors que l’état d’urgence a été instauré.

Coté français toujours mais depuis Beyrouth, l’Ambassade de France rappelle l’Union dans la douleur des 2 pays, Beyrouth ayant souffert d’un attentat également commis par Daech ce jeudi. Cette attaque avait fait 43 morts et plus de 200 blessés selon le dernier bilan disponible.

L’Urgence de trouver les proches disparus

Les réseaux sociaux se sont rapidement mobilisés pour retrouver les proches disparus et qui pourraient se trouver à proximité des sites attaqués. Facebook a mis en place un outil de contrôle d’absence de danger alors que sur Twitter, un hashtag est apparu – #RechercheParis – pour retrouver ses proches.

Les autorités aussi ont mis en place un site web pour signaler ou recevoir des nouvelles des proches alors que la Préfecture de police appelle la population à rester chez soit.

Les réactions de la communauté internationale résumées par le Figaro

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.