Hôpital Rafic Hariri

L’union des employés des hôpitaux publics ont publié un communiqué demandant à l’état de régler de manière urgente les arriérés de salaire qui leurs sont dûs ou encore des subventions aux scolarités de leurs enfants.

Plus encore, ils protestent contre le fait que ces retards de paiement ne prennent pas en compte la dégradation de la valeur de la livre libanaise face au dollar.

Selon le communiqué, le personnel hospitalier de l’hôpital gouvernemental Rafic Hariri ou encore de l’hôpital public du Hermel n’auraient pas reçu leurs émolument en 2019.

Le syndicat appelle par conséquent les employés des hôpitaux publics à se rassembler les entrées des établissements et indiquent leur soutien à la proposition du député Bilal Abdullah qui les placerait directement sous la tutelle du Ministère de la Santé.

Egalement, ils appellent le Ministère des Finances à mettre en place une assistance financière urgence pour faire face à l’impact de l’épidémie du coronavirus sur les structures hospitalières mais également face aux conséquences de la dégradation de la valeur de la livre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.