Moins d'une minute de lecture

Le juge Fadi Akiki du tribunal militaire a appelé à l’arrestation de l’activiste anti-Hezbollah Kinda el Khatib pour collaboration avec Israël et espionnage, indique l’Agence Nationale d’information.

Le juge Akiki a déféré Kinda el Khati devant le premier juge d’instruction militaire par intérim, le juge Fadi Sawan, pour interrogatoire. Fadi Akiki a également délivrer un mandat d’arrêt contre sa personne.

Originaire du Akkar, au Nord du Liban, Kinda el Khatib et son frère Bandar avaient été arrêtés, il y a quelques jours. Certains de ses proches estimaient alors que ses arrestations étaient liées à la publication de tweets contre le Président de la République, le Général Aoun. Son frère a depuis été libéré.

Cependant, des sources de la Sûreté Générale ont indiqué au journal Al Akhbar posséder des preuves de son implication dans un réseau d’espionnage en faveur de l’état hébreu. Elle se serait même rendue en Israël depuis la Jordanie.

Pour sa part, la famille de Kinda el Khatib accuse les autorités libanaises d’avoir créé un dossier avant son arrestation, estimant par ailleurs que son compte sur Twitter a été piraté. De plus, ils estiment que son arrestation est liée à son opposition au Hezbollah.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.