Le procureur financier Ali Ibrahim a fait procéder à l’arrestation du président du syndicat des agents de change Mahmoud Mrad,, a-t-on appris ce jeudi soir. Il lui reproche de ne pas respecter les circulaires de la Banque du Liban instituant une parité dite du marché, cette semaine fixée à 3 200 LL/USD.

Les bureaux de change avaient décidé de baisser leurs rideaux, il y a 2 semaines, suite à l’arrestation de plusieurs d’entre eux accusés de ne pas respecter ces mêmes circulaires, alors que la valeur de la livre libanaise continue à se dégrader face au dollar avec un taux de parité atteignant aujourd’hui 4 200 LL/USD à l’achat et 4 300 LL/USD à la vente.

Mahmoud Mrad avait indiqué cette semaine qu’un durcissement du mouvement de grève des agents de change pourrait se poursuivre faute d’accord avec les autorités publiques.

Il s’agit de “convertir les changeurs de monnaie légaux en boucs émissaires”, avait estimait, par conséquent, le chef du syndicat, suite à la dévaluation de facto de la livre libanaise, dénonçant l’arrestation d’agents de change légitimes, en raison de mauvaises politiques économiques et financières et accusant par conséquent les autorités de violer les droits de l’homme. 

Les agents de change estiment être désavantagés par la décision de la Banque du Liban face à une concurrence des agents de change illégaux qu’ils accusent d’être à l’origine de l’importante hausse du dollar face à la livre libanaise.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.