Le rapport indépendant existe encore pour une génération de libanais qui composent avec éthique au quotidien. Leur marche a commencé bien avant la révolution si légitime du 17 Octobre. De nombreux séniors l’incarnent depuis si longtemps . Ses paramètres sont une pensée et des actes francs. Ces personnes vont slalomer entre les balles des francs tireurs et des  cessez-le-feu éphémères afin de poursuivre une précieuse résistance psychologique. Elle sera indispensable pour continuer, malgré les traumatismes des fracas d’obus et les destructions.

Malgré les atrocités de deux guerres civiles ils ne vont solliciter l’intervention ou le piston de quiconque. Ces hommes et  femmes n’ont jamais voté pour des élus épris des bonnes affaires.

Néanmoins, alors que certains considèrent que la classe moyenne est révolue, elle résiste encore contre vents et marées. Ces libanais n’hésitent à reconnaître les gaffes commises afin de corriger au plus tôt leurs trajectoires . Le précieux face à face ne consiste pour eux en des effusions verbales.

La touche expressive s’avère plus significative qu’une démarcation. On peut ainsi échanger sur un sujet sans devoir recourir à la confrontation. La note subtile induit un sens bien plus touchant qu’un discours savamment élaboré. Ces citoyens à part entière demeurent heureusement bien méconnus car ils se suffisent de transmettre des vécus à ceux qui l’apprécient. Jacques est un auteur de ces touches insolites. Il nous le dit si tendrement.

« En approchant du salon je remarque mon père qui écoute la 4e symphonie de Brahms. Il ferme les yeux comme on ferme la bouche pour laisser fondre des arômes…Je m’assois silencieusement à ses côtés et puis soudain, j’observe dans son regard radieux qu’il énonce ma bienvenue !!  « .

Ce témoignage nous permet de saisir la place du silence à travers la lecture insolite d’un   passage instructif. Quand les choses sont  suffisamment ressenties on s’installe dans l’observation et la description à distance de la gesticulation, de la cogitation et des mots ! 

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.