Le Recteur de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), Prof. Slim KHALBOUS, en visite officielle au Liban du 7 au 9 décembre 2020, a tenu une conférence de presse le lundi 7 décembre durant laquelle il a annoncé un « Plan AUF pour le Liban », en réponse à la crise qui affecte également les universités du pays, soumises à une très forte pression. 

L’Agence universitaire de la Francophonie, premier réseau universitaire au monde, compte 24 membres adhérents au Liban, et y est présente via sa Direction régionale Moyen-Orient, établie de longue date à Beyrouth. 

L’AUF porte la conviction qu’il est indispensable de conserver le potentiel universitaire et scientifique du pays, essentiel pour l’avenir du Liban, de sa jeunesse, et de sa capacité à produire les compétences et les qualifications socioprofessionnelles nécessaires au relèvement du pays. 

L’Agence, qui place la solidarité au cœur des valeurs fondatrices de son action, a décidé de se mobiliser pleinement pour aider ses membres dans leurs efforts de résilience et prendre part, avec une contribution spécifique exceptionnelle, au mouvement international de solidarité vers le Liban. 

Sa réponse est formulée sous la forme d’un Plan AUF pour le Liban, qui a commencé à être mis en œuvre. 

Il s’agit d’une mobilisation exceptionnelle de l’Agence, qui fêtera ses 60 ans en 2021.  

Ce plan, dans une démarche systémique, intègre un appui à l’intégralité du secteur éducatif, de l’enseignement primaire et secondaire jusqu’à la recherche scientifique. Il vient en complément des actions de l’AUF déjà en cours au Liban, et qui seront poursuivies. 

Conçu pour certaines composantes en concertation avec les autorités éducatives et scientifiques du Liban, il intègre différentes initiatives de nouveaux programmes et projets : 

Soutien à la qualité de l’éducation, à la professionnalisation des enseignants et formations pédagogiques à distance au bénéfice du secteur public de l’éducation primaire et secondaire, pour partie en lien avec l’Organisation Internationale de la Francophonie et avec le soutien de l’Agence Française de Développement ; 

Augmentation de l’allocation versée aux doctorants libanais déjà boursiers de l’AUF, qui se traduira pour la majorité d’entre eux par un doublement de la bourse de mobilité doctorale ;

Nouveau soutien par l’AUF à des projets scientifiques à impact national combinant appui à la recherche et mobilités doctorales, pour répondre au contexte de crise et assurer la résilience du système scientifique national. Les projets devront contribuer à évaluer et analyser l’impact de la crise sur les différents aspects humains, sociaux, économiques, environnementaux et sanitaires, et proposer des mécanismes de réduction de la vulnérabilité et de renforcement de la résilience libanaise toutes catégories confondues : études et analyses d’impacts liés aux crises (environnement, santé, économie, sociologie) ; appui scientifique à la gestion de crises et de catastrophes naturelles ; outils et adaptabilité des systèmes face aux crises ; préservation du patrimoine culturel ; gestion des écosystèmes vulnérables (côtiers, forestiers, etc.) ;

Renforcement des programmes et projets d’aide à l’entrepreneuriat déployés par l’AUF et ses partenaires au Liban ; 

Soutien à l’accélération de la transition vers la pédagogie universitaire numérique via différents projets mis en œuvre par l’AUF ; 

Mise en place à Beyrouth, avec le Ministère français de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, d’un campus connecté au bénéfice d’étudiants libanais en situation de vulnérabilité et affectés par l’explosion du 4 août ;  

Accès renforcé à la Maison des étudiants de la Francophonie à Paris, avec la mise en place d’un quota exceptionnel de chambres ouvert aux étudiants libanais, à hauteur de 30 % de la capacité totale ; 

Mise à disposition de ressources numériques au bénéfice de membres libanais de l’AUF ; 

L’AUF, dans sa démarche, a également tenu à mettre en place des soutiens auprès de ses membres sous la forme d’exonérations de cotisations, et a consenti un geste exceptionnel de solidarité envers ses personnels libanais, dont certains ont été affectés par l’explosion du 4 août. 

Les projets du Plan AUF pour le Liban sont mis en œuvre avec les membres et partenaires libanais de l’Agence, et pour certains, avec le soutien de partenaires internationaux : Organisation internationale de la Francophonie, ministères français de l’Europe et des Affaires étrangères ainsi que de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Agence française de développement, Union européenne. 

L’Agence mobilise pour le Plan AUF pour le Liban un montant propre et de financement externe supérieur à 1 million d’euros.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Agence Universitaire de la Francophonie Direction régionale Moyen-Orient
L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) est le premier réseau universitaire au monde avec 1007 établissements membres dans 119 pays,, et 59 implantations réparties sur les cinq continents. Opérateur expert en recherche et savoir de la Francophonie créé il y a près de 60 ans, l’AUF intervient dans de nombreux domaines comme la formation, la recherche, le numérique, la gouvernance universitaire, l’entrepreneuriat et l’employabilité des étudiants, ou encore le développement durable. www.auf.org