Des sources locales ont indiqué au quotidien libanais Al Akhbar que l’Emir Mouaffak Abou al-Sous de Daesh aurait fait part de son souhait d’ouvrir des négociations avec les autorités libanaises afin de permettre le retrait des militants islamistes hors des frontières libanaises.

Il aurait ainsi demandé l’évacuation des militants islamistes vers la province syrienne de Deir el Zor, toujours tenue par l’organisation terroriste. ces demandes auraient été rejetées par le responsable de la Sureté Générale, Abbas Ibrahim, qui a toutefois indiqué que si elles s’engagent, elles ne seraient pas effectuées sous les auspices d’un cessez-le-feu.

Il n’y a pour l’heure aucune mention des 9 militaires libanais kidnappés depuis août 2014 par les responsables de Daesh, alors que le général Abbas Ibrahim avait conditionné l’ouverture de toute négociation à ce que l’organisation terroriste fournisse des preuves de vie de ces derniers.

De son côté, le Président de la République, le Général Michel Aoun a indiqué que l’élimination de la présence de Daesh au Liban contribuera à la préservation de la situation sécuritaire du Pays des Cèdres, dans des remarques publiques par le quotidien Al Liwa.

Mouaffak Abou al-Sous, de son vrai non, Mouaffak, est un ressortissant syrien devenu Emir Militaire de Daesh pour la région du Qalamoun, à cheval entre le Liban et la Syrie. Il appartenait auparavant à la brigade Al Farouq de l’Armée Syrienne Libre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.