Les autorités sécuritaires libanaises ont durci les mesures afin de contenir une possible deuxième vague liée au coronavirus COVID-19 ce matin. Les Forces de Sécurité ont notamment installé des barrages mobiles aux entrées de la capitale pour rappeler aux conducteurs les mesures de circulation alternée ainsi que les mesures de précaution sanitaire.

<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”ar” dir=”rtl”>بعد ازدياد المصابين بـ <a href=”https://twitter.com/hashtag/%D9%88%D8%A8%D8%A7%D8%A1_%D9%83%D9%88%D8%B1%D9%88%D9%86%D8%A7?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#وباء_كورونا</a> في اليومين الأخيرين وعدم إلتزام البعض بقرار التعبئة العامة ومن أجل منع تفشي الفيروس، ستعمد <a href=”https://twitter.com/hashtag/%D9%82%D9%88%D9%89_%D8%A7%D9%84%D8%A3%D9%85%D9%86?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#قوى_الأمن</a> مضطرة الى التشدد بالإجراءات بحق المخالفين ابتداءً من صباح الإثنين، فالمسؤولية تقع على عاتقنا جميعاً للحفاظ على ما توصلنا اليه في محاربة الوباء <a href=”https://t.co/kqnExosziD”>pic.twitter.com/kqnExosziD</a></p>&mdash; قوى الامن الداخلي (@LebISF) <a href=”https://twitter.com/LebISF/status/1259589617290031111?ref_src=twsrc%5Etfw”>May 10, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

Après l’augmentation du nombre de personnes contaminées par le coronavirus au cours des deux derniers jours, que certaines personnes ne se sont pas conformées à la décision de mobilisation générale et afin d’empêcher la propagation du virus, les Forces de Sécurité Intérieure devront renforcer les mesures contre les contrevenants à partir de lundi matin.
Il est de notre responsabilité collective de maintenir les résultats obtenus dans la lutte contre l’épidémie

Cette information intervient alors que le Ministère de l’Intérieur a également amendé les horaires du couvre-feu sanitaire qui débutera à 19 heures au lieu de 21 heures comme les jours précédents.

Le Ministère de la Santé a annoncé la découverte de 36 cas dont 23 cas locaux au cours des dernières 24 heures, portant le nombre de cas totaux à 845 et faisant craindre une résurgence du virus au Liban. La région du Akkar compterait à elle seule, 13 nouveaux cas après qu’un libanais revenu du Nigéria et testé pourtant négatif à l’aéroport n’a pas respecter les mesures de quarantaines. Il aurait infecté 13 personnes depuis. Pour rappel, les tests PCR menés dans le monde n’ont qu’un taux de fiabilité de 67%.

Le Ministère de la Santé rappelle par conséquent aux libanais revenant de l’étranger à respecter les mesures de quarantaine de 14 jours même si les tests menés à leur arrivée sont négatifs.

Cette crainte est d’autant plus grande que la Middle East Airlines a annoncé la mise en place d’une nouvelle phase de rapatriement des libanais de l’étranger. Cette nouvelle phase, qui devrait être de plus grande ampleur, devrait débuter dès ce 14 mai. Elle vise à permettre le retour de 11 300 personnes contre 5 500 personnes pour la deuxième phase.

Le Premier Ministre Hassan Diab a estimé que jusqu’à 56% de la population pourrait être touchée par cette 2ème vague de contamination, la semaine dernière. ;

Cependant, il n’est pour l’heure pas question de remettre en cause le plan de déconfinement en 5 phases en dépit de la circulation, alors que le Casino du Liban, par exemple, annonce sa réouverture.

Le Ministère de la Santé a indiqué ce weekend qu’il pourrait demander la mise en place d’un confinement total durant 48 heures afin de mener des tests de grande ampleur et ainsi identifier les cluster présents sur le territoire libanais.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.