Le seuil des 13 000 LL/USD a été dépassé au marché noir ce lundi 15 mars, avec un taux de change à l’achat de 12 900 LL/USD et de 13 100 LL/USD à la vente alors que la situation sur le plan politique s’est encore dégradée, faute de perspective à voir être formé un nouveau gouvernement dans les prochains jours.

Le dépassement de ce seuil des 13 000 LL/USD intervient une semaine seulement après le dépassement du seuil symbolique des 12 000 LL/USD. Certains observateurs estiment y voir là, les effets d’un probable arrêt du programme de subvention à l’achat des produits de première nécessité faute de réserves monétaires disponibles suffisantes auprès de la Banque du Liban.

Par ailleurs, ces mêmes observateurs notent que contrairement aux précédentes dégradations de la parité de la livre libanaise face au dollar qui intervenaient durant les weekends, celle-ci intervient en début de semaine alors que les marchés devraient plutôt reprendre normal.

Certaines sources font état par conséquent de possibles manipulations du cours de la livre libanaise par certains intérêts notamment bancaires en vue de faire pression sur la présidence de la république afin de faire accepter un compromis sur la composition du prochain gouvernement et alors que la pression de la communauté internationale s’est accentuée la semaine dernière. Le groupe des amis du Liban a ainsi mis en garde contre l’explosion sociale et économique à venir avec la dégradation de la parité entre livre libanaise et dollar.

Cette dégradation de la parité de la livre libanaise face au dollar intervient alors que des manifestations ont déjà éclatées depuis 3 semaines maintenant. Les manifestants dénoncent la dégradation des conditions sociales et économiques et l’effondrement du pouvoir d’achat. Désormais plus de 65% de la population vivrait sous le seuil de pauvreté et le salaire minimum atteindrait tout juste plus de 2 dollars par jour alors que le seuil de pauvreté est estimé à 6 USD par jour.

Cette information intervient en dépit des décisions des autorités libanaises à fermer les applications et sites publiant le cours au marché noir de la monnaie locale. Pour l’heure, le site LebaneseLira.org reste toujours accessible au Liban alors que les autorités judiciaires indiquent que la majorité de ces sites se situeraient en Turquie, voire même en Syrie, à Alep. Des agents de change locaux ont également arrêté au motif de manipulation du cours de la livre libanaise.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն