Le président du courant patriotique libre Gébran Bassil et les forces libanaises s’en sont vivement pris par tweets et communiqués interposé.

Ainsi, ce dimanche Gébran Bassil a estimé que chaque heure de rationnement de l’électricité publique coûte 32 % de plus des réserves monétaires en devises étrangères, en raison de la consommation accrue et du recours aux générateurs de quartier. “Chaque heure, le générateur privé coûte six 20 fois plus que l’électricité fournie par l’électricité du Liban”, estime-t-il dans une série de tweets.

Chaque instant d’obscurité et chaque centime supplémentaire payé par le peuple libanais doit être imputé aux députés qui ont menti au peuple et privé Electricite du Liban d’acheter du carburant pour l’exploitation des centrales électriques qui nécessitent un entretien

Gébran Bassil, le 8 août 2021

Il faisait ainsi allusion au recours présenté par les forces libanaises qui ont empêché à accorder deux cents millions de dollars à l’Electricité du Liban pour acheter le fioul nécessaires au fonctionnement des centrales électriques.
Il s’en est également pris à la Banque du Liban qui a refusé de mener une opération de change des fonds propres de l’EDL libellés en livres libanaises pour obtenir des dollars, une opération visant à permettre l’achat de pièces de rechanges

Ces propos ont été dénoncés par les députés des forces libanaises, visés par ce dernier, notant que le ministère de l’énergie et des ressources hydrauliques ont été entre les mains du CPL durant 12 ans et que 40 milliards de dollars y auraient été dépensés.

Ils ont également accusé le CPL d’être à l’origine de la mise en place “du cartel du diesel” et ne pas avoir suivi les conseils du fond monétaire international.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.