L'Ambassade du Liban en Italie
L'Ambassade du Liban en Italie

Le refus de la Banque du Liban à transférer les devises nécessaires au fonctionnement des ambassades et des missions diplomatiques voire même à permettre le paiement du personnel amène un certain nombre d’entre elles à cesser de pouvoir fonctionner, indique le quotidien Asharq al Awsat.

Mis en cause, le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé aurait refusé le transfert de fonds en dollars amenant les fonctionnaires des ambassades à menacer d’une grève générale pour obtenir leurs salaires, qui n’ont plus été versés depuis le mois de mai.

Le quotidien rappelle que le nombre de missions diplomatiques libanaises est de 89, réparties entre 74 ambassades et 15 consulats, tandis que le salaire annuel total des diplomates s’élève à environ 30 millions de dollars et qu’une cure d’austérité avait été déjà mise en oeuvre, il y a 2 ans, réduisant considérablement les dépenses.

Ainsi, les loyers ont été révisés ainsi que les salaires des fonctionnaires présents. Par ailleurs toutes les allocations annuelles pour les célébrations et les réceptions ont été annulées.

Pour sa part, le ministère des AE indique que le taux de parité utilisé est toujours basé sur la parité de 1507 LL/USD alors que le taux au marché noir dépasse les 35 000 LL/USD. Si 25 millions de dollars ont été trouvés, il manquerait toujours 45 millions de dollars pour garantir le fonctionnement du réseaux diplomatique. Des discussions seraient ainsi en cours avec le ministère des finances et des missions diplomatiques non essentielles pourraient être fermées. Celles-ci pourraient comprendre 12 ambassades et consulats.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.