Les autorités ont annoncé que les voyageurs en provenance du Brésil ou de l’Inde seront interdits d’entrée au Liban via l’aéroport international de Beyrouth ou encore par voie terrestre.

La seule exception concerne les ressortissants de ces pays ayant séjourné au moins 14 jours dans un pays tiers.

Cette information intervient alors que l’épidémie se propage dans ces 2 pays, avec l’apparition de nouveaux variants qui semblent être plus contagieux et létaux, ayant amené à la saturation des structures hospitalières locales.

Les études indiquent que le variant brésilien P.1 est plus contagieux, près de deux fois plus que les autres variants du virus. Sa transmission serait plus rapide encore que celle du variant britannique B.1.1.7. Le risque de réinfection aussi serait accru : des personnes ayant déjà contracté la lignée “originelle” du virus pourraient être réinfectées. 

Toujours au Brésil, le nombre de cas total aurait dépassé les 14 millions avec plus de 70 000 nouveaux cas par jour. Ce pays compterait près de 400 000 décès.

En Inde devenu épicentre de l’épidémie, l’actualité a été marquée par des images effarantes de scènes qui se déroulent dans les hôpitaux dépassés par la catastrophe. Une importante pénurie d’oxygène touche ce pays alors que l’aide internationale commence à peine à parvenir. 360 000 nouveaux cas sont apparus pour la seule journée d’hier pour 18 millions de personnes contaminées en tout.

Le variant indien a également été détecté dans 17 pays. “Le B.1.617 a un taux de croissance plus élevé que les autres variants en circulation en Inde, ce qui suggère une plus grande contagiosité”, assure aussi l’OMS

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.