Le conseil central de la Banque du Liban aurait approuvé le lancement officiel de la plateforme électronique Sayrafa 2, élargissant la précédente plateforme aux banques commerciales. Le conseil central aurait ainsi approuvé les circulaires relatives au fonctionnement de cette plateforme alors que de nombreuses interrogations se font entendre concernant son fonctionnement.

Ainsi, les personnes ayant suivi les formations données par la Banque du Liban ces dernières semaines n’ont eu aucune information concernant la parité de départ de la livre libanaise face au dollar ou encore sur la quantité et l’origine des devises étrangères qui seront échangées.

Il s’agirait, selon les experts, de fournir une importante quantité de devises étrangères et notamment de dollar afin de contrôler ce marché de change, alors que les réserves disponibles de la Banque du Liban sont sur le point d’être épuisées d’ici fin juin.

La nouvelle plateforme pourrait ainsi échouer dans sa principale mission de permettre un meilleur contrôle du marché des devises.

Des interrogations demeurent également concernant l’achat de devises étrangères pour financer l’achat de produits de première nécessité après l’épuisement des réserves monétaires disponibles qui devrait intervenir fin-juin. Les observateurs notent ainsi que le nouveau marché devrait ainsi trouver quelques 500 millions de dollars par mois alors que les échanges au marché noir oscillent entre 5 à 7 millions de dollars par jour actuellement, soit plus de 200 millions de dollars par mois. Le déséquilibre entre l’offre et la demande devrait ainsi aboutir à une détérioration de la valeur de la livre libanaise face au billet vert.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.