Shooglenifty: Humeurs celtiques au Music Hall

12

Dans le cadre du Reel Festival, en association avec Elefteriades LTD, et pour la première fois au Liban, le groupe écossais haut en couleur Shooglenifty s’est produit sur la scène du Music Hall à Beyrouth, le 15 mai 2011.

Fusion de ballades irlandaises traditionnelles, de gigues endiablées, avec des notes de Pop et Folk à volonté et des touches de musique country. Ainsi peut-on expliquer le phénomène qu’est Shooglenifty, un sextet talentueux conjuguant les énergies exaltées de la tradition écossaise à la vivacité des accords modernes afin de générer une musique insolite aux accents celtiques dont le but ultime est une invitation perpétuelle à la danse et à la bonne humeur.

Il n’a pas fallu un long moment pour que Angus Grant au violon, un grand brun à la crinière indomptable et à la barbe bien touffue, Malcolm Crosbie à la guitare électrique, Garry Finlayson au banjo, James Mackintosh à la batterie, Luke Plumb au banjo ténor, et Quee MacArthur à la basse, charment le public et réussissent à l’entrainer dans un voyage initiatique au cœur du monde celtique.

Impossible de ne pas réagir à leur prestation exceptionnelle : jeunes et moins jeunes envahirent la scène et se lancèrent dans une gigue frénétique, alors que ceux qui ont préféré garder leurs places, n’ont pu s’empêcher de taper du pied durant tout le spectacle, emportés sur les ailes de l’émotion suscitée par une musique festive et des musiciens qui ont de l’énergie à revendre.

Deux artistes arabes ont rejoint le groupe écossais, l’espace d’une mélodie. Le violoniste Grant a introduit le Libanais Omar, au Nay, et l’Irakien Bachir, au Oud, affirmant que cette union des instruments et des musiciens est un signe pour la promotion de la paix dans le monde, prouvant une fois de plus que la musique est un trait d’union entre les peuples, faisant fi des appartenances et des frontières.

La salle fut, l’espace d’une soirée, coupée de l’arène des tiraillements régionaux, et transportée quelque part aux confins des univers écossais et celtiques, parmi les fées gaéliques et les espaces verts fantastiques. En fin de compte, si les spectacles de qualité alternant ambiances éclectiques et performances sensationnelles au pays des cèdres devaient être associés à une adresse, d’instinct, ce serait le Music Hall.

Par Marie-Josée Rizkallah. Tous droits réservés

Crédit Photo: Francois el Bacha. Tous droits réservés

Libnanews

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.