Le Palais de Justice de la ville de Beyrouth.
Le Palais de Justice de la ville de Beyrouth.

L’ordre des avocats de Beyrouth a répondu favorablement au juge d’instruction Tarek Bitar en charge de l’nequête portant sur le port de Beyrouth, levant l’immunité de l’ancien ministre des finances Ali Hassan Khalil et et des travaux publics Ghazi Zoaiter, également avocats. Il s’agira également de lever leur immunité parlementaire, ce que refuse pour l’heure le parlement indiquant demander plus d’information au sujet de l’enquête en cours.

Pour sa part, le juge refuse de répondre à cette demande d’informations complémentaires pour ne pas nuire au déroulement de l’enquête.

Egalement visé par une telle demande, l’ancien ministre des transports, Youssef Fenianos, dont la levée de l’immunité a été demandée au barreau de l’ordre des avocats de Tripoli.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն