Crédit photo: François el Bacha, tous droits réservés. Visitez mon blog http://larabio.com
3 minutes à lire

Les autorités israéliennes ont indiqué avoir détruit le dernier et plus important tunnel découvert au niveau de la ligne bleu.

L’infrastructure du tunnel a été détaillée par un clip de propagande de l’Armée Israélienne, publié sur Twitter.

Il s’agirait d’un tunnel faisant 1 kilomètre de long et qui pénètrera sur 77 mètres en territoire israélien, à quelques centaines de mètres d’une localité. Son origine se situera au niveau de la localité libanaise de Ramyeh.

Ils accusent le Hezbollah d’avoir ainsi violé la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU, en ayant démontré avoir une présence au Sud Liban. Ce tunnel, indique le porte parole de Tsahal a été mis en place comme élément de surprise du mouvement chiite en cas de conflit.

Israël viole quasi quotidiennement également la résolution 1701 avec son survol de drones ou d’avions de combat. Egalement, l’état hébreu bombarde régulièrement la Syrie depuis l’espace aérien libanais.

Pour rappel, Israël a débuté en décembre dernier l’opération Northern Shield ou bouclier du Nord. Il s’agissait, selon l’état hébreu de découvrir et de détruire plusieurs tunnels qui existeraient entre les 2 pays. Tel Aviv indique avoir découvert 6 tunnels, la FINUL confirmerait l’existence de 5 de ces structures souterraines. Seuls 3 d’entre eux pénètreraient en territoire israélien selon l’ONU.

Pour l’heure, alors qu’Israël accuse le Hezbollah de les avoir mis en place, ni Beyrouth, ni l’ONU ne le confirme. Toutefois, les autorités libanaises ont indiqué que certains tunnels seraient anciens, probablement mis en place par l’OLP dans les années 60 et 70.

Pour sa part, le Secrétaire Général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah a confirmé l’existence de ces tunnels en janvier dernier. Il a cependant indiqué ne pas être obligé de révéler si ces structures ont été mises en place par le mouvement chiite.

Parallèlement, l’état hébreu a débuté la construction d’un mur qui violerait à plusieurs endroits le territoire libanais, accuse Beyrouth.

Depuis, les 2 pays ont décidé de s’engager dans des négociations afin de délimiter la frontière entre le Liban et Israël.

Pour plus de précisions

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.